Rapport de stage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4116 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]
← REMERCIEMENT

← DEDICACES

← HISORIQUE

Historique du processus d'urbanisation
Géographie de la ville
Climat
Population
Industrie

← PRESENTATION

Fiche technique

← LE THEME DU STAGE
La fonction commerciale

Marketing mixte

Récapitulatif des visites commerciales

Le plan d'action commercial← CONCLUSION

[pic]

La réalisation de ce rapport n'aurait jamais avoir lieu sans l'aide

Prestigieuse de plusieurs personne que je tien à remercier:

(A Monsieur le Directeur Général Mr Mohamed SARDI, pour son hospitalité, et dont l'aide précieuse, sa sagesse et les suggestions clairvoyantes m'ont été d’un grand soutien que de simples mots ne seraient suffis pour lui rendre grâce.(A Monsieur DABER ABDERRAZAK & Mr ARROB IMAD pour leurs précieux conseils, compréhensions, perspicacité et leurs sens de professionnalisme.

(L’ensemble du corps administratif et professionnel de FARAH, qu il trouve ici le témoignage de mes sentiment les plus respectueux.

[pic]

Je tiens a dédier ce modeste travail, en mémoire d’affection et d’amour qui se sont tissés entre moi et lespersonnes qui me

Sont chère:

(A M ARROB, pour son aide et son soutien inestimable, ce travail est une marque de considération

(A ma famille, pour l’amour qu’elle m’accorde, de la patience dont elle a toujours fait preuve, pour me soutenir dans les moments difficiles.

(A mes chère amis: MOUNIR ,MOUHAMMED, HICHAM

pour les meilleurs moments qu’on a passer ensemble

HISTORIQUE
I-Histoire du processus d’urbanisation:
Nul doute que Khouribga est une création de la mine et donc de l’Office Chérifien des Phosphates (O.C.P.). Avant 1921, la région était occupée par des populations semi-nomades pratiquant l’élevage et la céréaliculture extensive .Ce système productif micro régional ne permettait pas l’émergence d’agglomération dans la mesure où des contraintes à la foistribale, sociale, politiques économiques et physiques empêchaient toute concentration humaine. Il fallait attendre la découverte et la mise en exploitation du premier point d’extraction pour que le processus de transformation de l’espace débute.
L’O.C.P, créé par le dahir de 1920, a tout d’abord mis en place l’infrastructure nécessaire pour la production, le premier traitement et l’évacuation duminerai ; il fallait amener l’eau, l’électricité, tracer des pistes, des routes et surtout la voie de chemin de fer. En fait, le premier centre crée par l’O.C.P fut Boujniba en 1921 à proximité de la première recette ouverte (Point d’extraction). Mais en 1924, la direction de la compagnie minière décida d’abandonner Boujniba pour installer près de la côte 791 les services extérieurs et l’administrationde la mine.
L’emplacement choisi fut appelé «Khouribga» du nom que les nomades lui donnait ; Le mot dérive de la racine « Kharab » qui signifie en arabe «ruine» ou encore « démolition ».

II – GEOGRAPHIE DE LA VILLE
Délimitation géographique : superficie : 4.250km2
La province de Khouribga est délimite :
Au nord par la province de khemisset
Au sud par la province de beni mellal
Al’ouest par la province de Settat
A l’est par la province de khenifra
III - climat
Pluviométrie moyenne annuelle 250mm
Température moyenne maximale 42°C
Température moyenne minimale 2°C
VI - POPULATION
|R.G.P.H |Projection 2000 |
|480.839|493.000 |

V - INDUSTRIE
Zone industrielle de Khouribga
-date de création 1990 superficie : 10 ha
Extension de la zone industrielle :
-localisation  : lotissement Amal mixte
-superficie : 10ha 75 ares 65ca
-consistances : 65 lots dont 46 de 2 ème catégorie et 19 de 3ème catégorie
Zone...
tracking img