Rapport de supervision

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2754 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
3ème rapport de supervision : E.so.p.
2011

Triregno Alessandro
Helha " Haute Ecole Louvain en Hainaut "
Section : 1ère année en Assistant social
Superviseur : Miceli Patricia

Table des matières

A. Synthèse de la 2ème supervision............................................................................................3
B. La communication avec les personnesâgées.........................................................................4
1. Introduction...................................................................................................................4
2. Les techniques de communication................................................................................4
2.1 Le besoin decommuniquer................................................................................4
2.2 Changer de point de vue.....................................................................................5
2.3 Les 5 commandements pour mieux communiquer avec les personnes âgées....6

3.Conclusion...................................................................................................................8

C. Bibliographie..........................................................................................................................9












A. Synthèse de la 2ème supervision

Avant la supervision, je ressentais du stress et de l’angoisse au fond de moi parce que j’appréhendais les remarques de mon écrit.J’étais soucieux de ce que qu’on allait faire ce jour là. De ce fait, j’avais peur de ne pas être à la hauteur par rapport aux exigences de la superviseur. Malgré cette sensation gênante, j’ai pris mon courage à deux mains. Une citation de Proust Marcel me venait à l’esprit « il n'y a pas de réussite facile ni d'échecs définitifs ». Cette phrase me donne du courage dans les moments difficiles. Même sije suis ou pas dans l’échec, il faut persévérer pour arriver à un résultat correct.
Pendant la supervision, cette anxiété était toujours présente. Après, les consignes données par Madame Miceli, je pensais que les exigences seraient plus difficiles. Mais cette supervision se reposait sur le questionnement des élèves par rapport aux travaux écrits de ses condisciples. Cependant, ce fut intéressantpour notre culture générale. Par ailleurs, les conseils de ses camarades sont toujours bons à prendre. Cette supervision permet d’avoir un soutien et des conseils permettant de tirer des leçons sur les diffcultés ressenties afin de s’améliorer par la suite.
Ensuite, une supervision individuelle était au programme, ceci m’a permis de me rendre compte de mes difficultés telles qu’un travail écrittrop descriptif , une difficulté à aller au bout de mes réflexions et une difficulté pour m’exprimer . Ce moment-là était un tremplin qui m’a permis de corriger certaines erreurs de mon écrit et peut-être par la suite mon oral !
De plus, je me suis rendu compte que les lectures sont importantes pour enrichir notre réflexion. D’une part, cela nous permet de répondre à nos questions et d’autrepart, ceci nous permet de ne pas mettre des conclusions sur des sujets remarqués sur quelques personnes. Une recherche s’impose afin de comprendre les circonstances ou les raisons de ce phénomène. (exemple : Pourquoi les personnes âgées sont méfiantes par rapport aux jeunes de notre génération ? ).
En conclusion, cette journée était enrichissante, on a pu avoir un aperçu sur l’éventail du métierd’assistant sociale dû aux expériences des élèves. J’ai beaucoup appris sur mes erreurs à ne plus commettre pour la prochaine supervision. Néanmoins, je suis plus confiant pour le prochain rendez-vous et je sais sur quoi me diriger et sur quoi m’améliorer.

B. La communication avec les personnes âgées

1. Introduction
Nous remarquons que la pouplation Belge devient de plus en...
tracking img