Rapport de vaccination

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1251 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MINISTERE DE LA SANTE BURKINA FASO
----------------------- Unité – Progrès – Justice
REGION DU SUD-OUEST
-----------------------
DIRECTION REGIONALE DE LA SANTE Dano, le 15 Novembre2010
------------------------
DISTRICT SANITAIRE DE DANO

RAPPORT DES JOURNEES NATIONALES DE VACCINATION CONTRE LA PLIOMYELITE QUATRIEME PASSAGE DE 2010
DANS LE DISTRICT DE DANO
Du 11 AU 14 NOVEMBRE 2010

DS-Dano

PLAN DU RAPPORT
INTRODUCTION
I. PREPARATION DE LA CAMPAGNE
II. MISE EN ŒUVRE
III. RESULTATS
IV. POINTS FORTS
V. POINTS A AMELIORER
VI. RECOMMANDATIONSCONCLUSION

INTRODUCTION
Après une période d’accalmie de 4 ans, le Burkina Faso assiste à une recrudescence des cas de polio virus sauvage (PVS) depuis le second semestre 2008. Cette redécouverte des cas justifie, l’organisation des JNV contre la poliomyélite dont 3 passages ont eu lieu au cours du premier semestre 2010. Ces JNV qui ont touché un nombre important d’enfants cibles ont permis de rompremomentanément la transmission du PVS depuis le début de l’année. Malheureusement, malgré l’organisation de plusieurs passages de JNV synchronisées depuis février 2010, de nombreux cas de PVS continuent d’êtres détectés par des pays de la sous région. Notre pays, sur proposition de l’Equipe Inter- pays de l’OMS basée à Ouagadougou et en collaboration avec l’OMS AFRO, organise un 4è passage de JNV. Du11 au 14 Octobre 2010, le district de Dano a conduit les journées nationales de vaccination contre la poliomyélite cinquième passage.
Cette activité de vaccination a été conduite par des agents de santé et des volontaires.

I. PREPARATION DE LA CAMPAGNE
Les activités suivantes ont été réalisées
- La formation des superviseurs ECD le 8 Novembre 2010 à Gaoua.
- La formation des infirmierschef de poste le 9 Novembre 2010
- La formation des vaccinateurs et des volontaires 10 Novembre 2010.
- Des messages d’information ont été apportés aux populations par les mobilisateurs et les crieurs publics.
- Dotation en ressources.
Le district a été approvisionné en vaccins le 4 Novembre 2010 et en supports le 8 Novembre 2010 avant le début de la campagne.

II. MISE EN ŒUVRE
La mise enœuvre s’est faite à travers la vaccination, la supervision, le monitorage quotidien.

1. La Vaccination
Elle s’est faite en stratégie « porte à porte ». Chaque équipe de vaccination était composée de deux volontaires. Des messages de sensibilisation (sur les journées nationales de vaccination contre la poliomyélite et le PEV de routine) ainsi que des informations sur les manifestationsadverses post vaccinales étaient portés à la connaissance des populations.

2. La Supervision
La supervision a été réalisée à trois niveaux :
- la supervision des vaccinateurs par l’Equipe Cadre de District (ECD)
- La supervision de l’ECD et les vaccinateurs par la DRS
Elle a permis de déceler les forces et les faiblesses du dispositif mis en place pour la mise en œuvre de ces JNV et d’apporter descorrections.

3. Le Monitorage Quotidien
Le déroulement de la campagne, les résultats engrangés étaient l’objet d’un suivi quotidien. Le équipes de vaccinateurs étaient reçues chaque à leur retour de terrain par les superviseurs CSPS pour évaluer le niveau de couverture dans les villages et la gestion des vaccins. Chaque soir les superviseurs ECD étaient réunis pour évaluer, la chaine dufroid dans les CSPS, les techniques d’administration du vaccin par les vaccinateurs les taux de perte, les enfants zéros doses, la surveillance des cas de PFA et vers de Guinée, ainsi que les couvertures vaccinales. Les intrants faisaient également l’objet du même suivi.



III. LES RESULTATS

Tableau 1 : Répartition des populations cibles des journées nationales de vaccination contre la...
tracking img