Rapport domotique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7297 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le sommaire
Introduction
A – Résumé sur le séminaire
B - La domotique
1- Définition
1-1- Terminologie
1-2- Réflexion
2- L’espace automatisé
3- Pourquoi la domotique
4- Ces domaines
4-1-La sécurité
4-2- La gestion de consommation
4-3-La communication
4-4-Le confort
5- Les acteurs de ladomotique
6-Domotique et environnement
C – Le confort
1- Définition
2- Le confort et l’architecture
3- Comment gérer son confort
3-1- Gestion des ambiances lumineuses
3-1-1- Eclairage naturelle
3-1-1-a- Façade anilodique
3-1-1-b- vitrage électrochromique
3-1-2- Eclairage artificielle3-2- Gestion des ambiances thermiques
3-2-1- Le chauffage
3-2-1-a- Le chauffage par air
3-2-1-b- Le chauffage par sol
3-2-1-c- Le chauffage mural
3-2-2- La climatisation
3-3- Gestion des ambiances acoustiques
3-3-1- Audio
3-3-2- SalleHome cinéma
4- Quelque équipement
4-1- Les interfaces de gestions des ambiances
4-2- LON work
4-3- Bluetooth
D – Maison intelligente
1- Définition
2- C’est quoi une maison intelligente
3- Etudes de quelques exemples
3-1- Loft su le quai
3-2- Maison Bill Gates
E – Conclusion
F - Bibliographie
A- SéminaireCe séminaire s’est déroulé au sein de notre institut, ISAMS, sous la direction de Mr Rchid Fakfekh, directeur de l’école et Mme Gargouri Myriam, Chef de département.
Ce séminaire a été composé de deux communications : la première sur « Espace, temps et bâtiments intelligent » présenté par Ali Djerbi, archtecte DPLG, la deuxième sur «  la domotique » présenté par Bassem Ariguib,architecte DPIL.
1ère communication
La communication a été introduite par un volet historique, nous renvoyant sur l’évolution du bâtiment au cours du temps jusqu'à notre siècle ou l’habitat se définit comme « une machine à habiter selon le Corbusier ». Cette approche permet de qualifier l’habitat comme un habitat évolutive qui reflète bien les cultures et les technologies de son temps
1-L’architecture en tant qu’objet

« Les bâtiments construits constituent les objets qui concrétisent notre interaction avec notre environnement »
Il n’y a pas définitivement un espace définie, la qualité de vie va être tributaire au temp.
Par exemple si on prend deux groupe de personnes à deux époques différentes. La première dans un contexte baroque, où texture et ornement sont fort présent, leshommes se présente en une posture mécanique. La deuxième quelque décennies plus tard, le contexte à changer, tout le superflu du décor architectural on le retrouve dans les personnes de se temps et l’architecture et la qualité de l’espace est purifié.
2. L’espace et le temps architecturé

L’espace est perçu de plusieurs angles dont la texture, l’odeur, la sonore, sa configuration formelle,sa couleur sa profondeur et sa gestualité.
On perçoit aussi l’espace en un instant ou on contemple la vie humaine et on peut conclure qu’elle se présente comme un agencement de plusieurs événements.
En plus on aménage l’espace comme support de vie. On n’est pas inerte à cet espace. L’espace s’aménage à l’image de notre personne culture, et ethnie.
3- la dimension anthropologique del’architecture

Si nous considérons l’architecture comme empreinte de chaque culture, on va se retrouver face à une multitude de facettes et d’orientation.
Toute société va imprimer son modèle sur l’espace mais de point de vue historique par le développement linéaire, on se retrouve face à une perte de code originel.
4- De l’architecture inerte à l’architecture interactive

L’évolution...
tracking img