Rapport explora sup beunos aires

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2359 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Rapport de fin de séjour

Bourse Explo’RA sup

Buenos Aires, Argentine – UCES (Universidad de Ciencias Empresariales y Sociales)

Vie Pratique

Obtenir un logement à Buenos Aires est assez aisé si l’on cherche avec des critères équivalents à ceux que je m’étais fixé. Pour un budget oscillant entre 200 et 350€ tout compris, dans un quartier comme Palermo ou La Recoleta, on peut trouver unechambre dans un appartement correct en colocation avec des argentins et/ou des étrangers, la plupart du temps en échange universitaire. Il est conseillé dans un premier temps d’habiter dans une auberge de jeunesse de la ville, de consulter des annonces internet sur des sites comme http://buenosaires.es.craigslist.org/ et de visiter. Normalement, quelques jours sont nécessaires pour trouver,compter une semaine maximum. Il faut toujours laisser une caution pour l’appartement qui correspond généralement à un ou deux mois d’avance. Une partie des propriétaires demande le loyer en $us qui peuvent se retirer dans n’importe quel distributeur automatique en Argentine.

Partir en Argentine sans prendre en compte l’inflation réelle que subit ce pays chaque année serait utopique. En un an (Août2009/Août 2010), les prix ont globalement augmenté entre 20 et 30%. Cette hausse concerne tous les biens et services.

Il est presque impossible pour un étranger d’ouvrir un compte bancaire avant d’avoir habité 2 ans en Argentine. La manière la plus aisée d’obtenir de l’argent liquide est de retirer dans n’importe quel distributeur automatique des pesos argentins. Pour cela, il est fortementconseillé d’avoir une carte VISA. Le réseau MASTERCARD fonctionne très bien, mais selon mon expérience, les cartes VISA ne sont pas sujettes aux frais supplémentaires de 15,5 $ar (environ 3€) par retrait imposés aux MASTERCARD émises hors de l’Argentine. Il est aussi conseillé comme pour n’importe quelle destination à l’étranger de se munir avant de partir d’une carte issue d’une banque ne soutirantpas de commission à chaque retrait : je préfère pour ma part ne pas faire la somme totale des commissions payées pendant un an…

J’ai souscris avant de partir une assurance maladie complémentaire qui ne m’a pas vraiment servi du fait que je n’ai presque pas été malade et en raison de la lenteur des remboursements des frais de santé. Une idée serait de simplifier le système : après plus de sixmois d’attente, je reste sans espoir d’obtenir des nouvelles de la Sécurité Sociale en ce qui concerne les remboursements. De plus, la mutuelle (complémentaire) demande les preuves de remboursement de la Sécurité Sociale avant de verser sa part… Le thème central étant de savoir comment obtenir des feuilles de sécu dans une clinique perdue au milieu du désert d’Atacama (Chili).

L’Argentine et leChili sont deux pays d’Amérique du Sud qui disposent d’un excellent système de santé publique. Le choix est donné, comme en France entre l’hôpital publique et ses queues interminables (paraît-il) et les grandes cliniques privées où exercent des médecins fiables et reconnus. Mes seuls contacts avec le système de santé ont été : les pharmacies FARMACITY dans lesquelles les employés conseillent trèsbien de nombreux médicaments en vente libre, un ophtalmologue dont le délai d’attente pour obtenir un rendez-vous est de deux jours contre au moins 5 mois en France et une petite clinique de la ville d’Arica, Chili.

Quand je suis arrivé, un des étudiants du groupe des Amis Internationaux de la UCES a été chargé de nous aider à acheter un téléphone portable : nous avons tous choisi le téléphone lemoins cher (environ 15€) de l’opérateur PERSONAL sans abonnement avec un système de recharges par mobicartes. Tant que l’on s’en tient à communiquer par SMS, le budget par mois reste faible (environ 7€), mais dès qu’il s’agit d’appeler, le prix à payer est beaucoup plus élevé, similaire à celui pratiqué en France pour le même service. Au hasard des pertes et des vols de portables, certains ont...
tracking img