Rapport Mps

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1800 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Rapport d’enquête

Lucie Faire, disparue depuis le 4 septembre 2013, était une lycéenne de 17 ans. Le lundi 16 septembre, à environ 9h, un cadavre en décomposition a été retrouvé près du lac de Passeligne. S’agît-il du corps de Lucie Faire ? Oui en effet c’est bien lui ; des proches de la victime se sont déplacés afin d’identifier son corps et ont reconnus Lucie faire comme étant le cadavrede Passeligne. Mais dans quelles circonstances cette adolescente a-t-elle bien pu être tuée, comment et par qui ?
Nous allons maintenant vous présenter notre rapport d’enquête.
Plusieurs experts sont intervenus dans cette enquête.
Tout d’abord le technicien en scène de crime a photographier et filmer la scène sous plusieurs angles, à trouver et fait apparaitre les indices et les a relever etnuméroter pour les envoyer aux différents laboratoires.
D’autres experts comme l’expert en analyse génétique ( qui extrait l’ADN du sang et compare les analyses biochimiques… ), en empreintes digitales (chargé de comparer les empreintes trouvées aux bases de données), en chimie judiciaire( qui lui analyse, détermine et sépare les composants présents), en analyse balistique ( chargé de trouverl’arme du crime en analysant les rayures sur les balles…), ou encore des chimistes sont susceptibles d’intervenir dans cette enquête.
De notre coté, nous avons utilisé différentes méthodes pour analyser certains indices présents sur la victime afin de boucler l’enquête.

Datation du crime
Afin de savoir la date du décès de Lucie Faire, et vu l’état de composition avancée de son cadavre, nous avonsutilisé la faune forensique. La faune forensique est l’étude des insectes à des fins médicales ou juridiques qui aide à résoudre un crime en estimant le temps d’intervalle depuis la mort. Ici, nous avons étudié les différentes espèces de mouche présentes a proximité du cadavre. Nous avons pu reconnaitre la Calliphora vomitoria et la Protophormia terranovae, trouvés à proximité du corps grace àleur caractéristiques physiques (comme leur couleur, leur taille, leurs pattes, leurs poils…). Suivant quelques critères comme l’état de décomposition du cadavre ou le degré de développement des différentes espèces de mouches nous pouvons dater assez précisément le jour du décès.
Pour ce faire, le 17 septembre, les larves de ces mouches ont été mises en culture à 20°C. Avec les dates d’éclosiondes deux sortes de larves (et aux différents stades de développement des mouches à des températures précises) et les températures moyennes de chaque jour du mois de septembre à Agen, en suivant le principe de datation de Marchenko, nous avons determiner la date du décès de Lucie Faire.

Suspects
Le soir du 31 aout, avant sa disparition, Lucie Faire a été vue au Bowling d’Agen en compagniequelques personnes, puis elle a discuté avec 3 hommes de passage à Agen. Des portraits robots des personnes présentes avec elle ont été dressés grâce aux témoins de la scène. Les portraits robots permettent parfois de retrouver des suspects. Néanmoins ils ne sont pas suffisamment fiables pour constituer une preuve. En effet il faut que les témoins aient le temps d’observer en détails le suspect pourretranscrire un maximum de détails.
Cependant ils sont utiles pour une enquête : grâce a ces portraits robots nous avons pu retrouver et identifier les 3 suspects et nous avons pu relever leurs empreintes digitales afin de les comparer avec celles retrouvées sur le sac de la victime.
Voici notre démarche pour identifier le tueur.
Empreintes digitales:
Pour identifier les différentes empreintesnous avons observé les minuties (similitudes des empreintes) et la forme générale des empreintes (en boucle, en verticille ou en arc). Pour comparer les différentes empreintes nous calculons le rapport entre les minuties et le contour de l’empreinte. Il faut trouver au moins trois minuties pour que les empreintes soient identiques. Aucunes empreintes des trois suspects ne correspondaient...
tracking img