Rapport quicaillerie blum

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2927 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

I – Un point d’histoire. Page 3

II – Blum Quincaillerie. Page 4

A – Blum une histoire : Page 4

B – Un petit voyage dans l’innovation : Page 4

C– Les fondations de Blum : Page 5

a) Les affaires Blum Page 6

b) Les ateliers & les bureaux. Page 7

c) Les charnières. Page 9

d) Les coulissantsPage 10

e) Les relevants Page 11

III – Le SERVO-DRIVE Page 12

I – Un point d’histoire.
Jadis dans la cuisine de nos grand-mères, la quincaillerie était de simple augure. Les charnières évidemment pour l’ouverture des portes, mais aussi des cou-lisses pour lestiroirs, avec une pointe décorative des poignets très design dans le temps. Quelques ébénistes et/ou menuisiers proposent un petit rangement personnalisé des couverts. Dans une cuisine installée entre quatre murs, à l’abri des regards, la ménagère de la maison y accède, pour préparer les soupés du midi et du soir, pour son mari et ses enfants. Sans oublier pour le plaisir de ses dames, une légèrepointe de design avec quelques moulures sur les portes et tiroirs de façade en bois massif qui déplaisent aujourd’hui mais, qui est à la pointe de la mode dans l’enfance de nos parents. Dans le temps, la première évolution de la cuisine ne concerne pas la quincaillerie, mais le design des meubles. L’agglomérer fait son apparition, et dispose de meilleurs arguments que le bois. Proposant plusieursformes, plusieurs finitions, et surtout dans les années 70, de couleurs flash, et d’un effet plastique. Aujourd’hui, après une enquête récente, la cuisine est la pièce la plus importante de la maison : plus de 52% des personnes interrogées y mangent, 35% y discutent en famille, 19% y reçoivent leurs invités, 14% y regardent la télévision. Ainsi, les éléments qui composent la cuisine deviennent deplus en plus sophistiqués (réfrigérateur avec écran plat de télévision intégré dans la porte). Et si 4 français sur 5 mangent chez eux le midi, c’est dire l’importance de la table, du besoin de se retrouver et le succès des grandes pièces conviviales. La cuisine ne forme désormais qu’un seul et même ensemble avec la salle à manger, dessinant un nouvel espace à vivre. Une pièce dans laquelle on sesent bien parce qu’elle apporte un supplément d’âme, raconte une histoire. Mais l’évolution de cet espace n’a pas touché que les meubles mais aussi l’homme, car aujourd’hui la cuisine n’est plus un domaine réservé à la ménagère de la maison, les hommes y participent aussi. Les fabricants en quincaillerie l’ont bien compri, et vont développer l’utilisation et la facilité des éléments de la cuisine àl’homme.
II – Blum Quincaillerie.
A – Blum une histoire :
Plus de 50 ans d'expérience en mouvement. Le nom Blum est synonyme d'innovation, de collaborateurs engagés et de produits de qualité exception-nelle. Le 1er mars 1952, Julius Blum crée sa société et fabrique ses premiers articles.

B – Un petit voyage dans l’innovation :
En 1952, Le premier objet crée par Julius Blum son descrampons, un dis-positif anti-patinage pour fer à cheval.
En 1958, Julius Blum fabrique la première ferrure de meuble, la charnière ANUBA, pour portes, fenêtres et meubles.
Dans les années 60, Blum sort de son atelier plusieurs créations inno-vantes comme en 1964, la première charnière Blum invisible. Ou encore, deux ans plus tard la coulisse à galet, qui permet à l’entreprise Blum d’être le...
tracking img