Rapport scanner lombaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1903 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
RAPPORT SCANNER LOMBAIRE

I - PRESENTATION :

Nom du patient :M. X
Age du patient : 52 ans
Sexe du patient : masculin
Date des clichés : 21 11 2009
Date d’observation des clichés par le clinicien en radiologie : 28 07 2010

II - DESCRIPTION :

Description de la marque de la machine : Scanner polyclinique LAGNY BrightSpeed.Technique : Acquisition hélicoïdale avec reconstructions axiales sur les disques L3/L4, L4/L5 et L5/S1 et reconstructions sagittales sur le rachis lombaire.

Type de séquences : Fenêtres tissus mous et tissus osseux, sans produit de contraste.

Plans de la région explorée : Coupe sagittale du rachis lombaire et coupes axiales du rachis lombaire, plus particulièrement des disques L2/L3, L3/L4, L4/L5et L5-S1.

III - IDENTIFICATION DES 20 STUCTURES :

1 - Corps vertébral L4,
2 - Plateaux vertébral supérieur de L4
3 - Apophyse épineuse de L5,
4 - Pédicule droit de L3,
5 - Processus mamillaire de L5,
6 - Processus articulaire supérieure gauche de L5, 
7 - Disque intervertébral L4-L5,
8 - Promontoire du sacrum,
9 - Aile droite du sacrum,
10 -Articulation sacro-iliaque droite et gauche,
11 - Aorte abdominale,
12 - Veine cave inférieure,
13 - Canal vertébral ou médullaire de L3,
14 - Racine nerveuse gauche de L3
15 - Ligament jaune droit, au niveau de L5,
16 - Sac dural et queue de cheval,
17 - Muscle psoas gauche,
18 - Erecteur spinae muscle: multifidus droit et gauche, 
19 - veine iliaque gauche, 
20 -Ligament supra épineux. (coupe sagittale du rachis lombaire)


Rappel sur le Scanner ou Computed tomography :

Un tube va produire des rayons X tout en tournant autour du patient. Un anneau de détecteurs de photons va ainsi récupérer les impacts des rayons.
L’ordinateur transcrit l’énergie résiduelle des photons en une série d’équations mathématiques qui vont être transformées en pixels.Chaque pixel correspond au coefficient d’atténuation de la structure et se caractérise par une densité.
Cette densité est chiffrée en Hounsfield Unit ou CT number (HU).
Remarque : On appellera Window Level (WL) la valeur spécifique de la densité de la structure à étudier, et Window Width (WW) l’amplitude de densité autour de Window level.

On distingue deux types de fenêtres :
* Fenêtreosseuse : Il existe une optimisation de la vision de l’os car elle permet
la différentiation du cortex (augmentation de la densité ou radioopacité) et de la médulla. Les tissus mous ne sont pas bien appréciés et ont une densité relativement gris foncé.
WW : 750 à 1000 HU et WL : 200 à 250 HU.

* Fenêtre tissus mous : Il existe une optimisation de la vision des tissus mous.
La différentiationentre le cortex et la médulla est difficile (tout l’os a une densité augmentée ou radioopaque) et les tissus mous sont plus visibles.
WW : 400 à 600 HU et WL : 0 à 100 HU.

IV - OBSERVATIONS :

* Au niveau L2-L3 :
Les contours osseux sont continus, sans interruption de cortex. On remarque cependant de larges irrégularités au niveau de leurs plateaux supérieurs et inférieurs : il s’agitd’impressions nucléaires à ces niveaux là. La densité osseuse semble correcte. Le disque L2-L3 ne semble pas diminué de hauteur et il ne semble pas y avoir de protrusion ou extrusion discale à ce niveau là. On ne remarque pas d’anomalies particulières du disque.
Les racines nerveuses sont bien visibles à droite et à gauche et sont normales. Les ganglions spinaux sont également présents etvisibles à droite et à gauche. Ils semblent normaux.

* Au niveau L3-L4 :
Les contours osseux sont continus, sans interruption. La densité osseuse est bonne. On remarque des ostéophytes au niveau des plateaux supérieurs de L3 et L4. Au niveau du plateau inférieur de L4, on remarque une irrégularité du plateau inférieur : il s’agit d’un schmorls node. On remarque aussi une augmentation de...
tracking img