Rapport stage bois

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 73 (18086 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE BOIS – ENERGIE DANS DEUX PAYS VOSGIENS
Rapport de stage Mars-Juin 2007

Jury :
Master 1 Professionnel Géographie « Territoires, Reconversion et Risques »

1

2

3

LE DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE BOIS – ENERGIE DANS DEUX PAYS VOSGIENS
Rapport de stage Mars-Juin 2007
Antoine Mafféïs

Jury : Monsieur Michel DESHAIES, Monsieur Jean-Paul HUSSON etMademoiselle Stéphanie RAUSCENT-LEBEAU Master 1 Professionnel Géographie « Territoires, Reconversion et Risques »
4

Je remercie Mademoiselle Stéphanie Rauscent-Lebeau et Monsieur Jérôme Montemurro pour m'avoir si bien encadré, formé, encouragé et accueilli au sein de leurs structures mais aussi de m'avoir donné l'envie de bien faire dans ce qui devrait devenir mon métier.

Je remercieégalement Monsieur Jean-Pierre Husson pour ses conseils utiles et ses éclaircissements.

Je n'oublie pas le personnel des Syndicats Mixtes des Pays d'Épinal et de Remiremont pour leur aide au quotidien et les excellentes conditions humaines dans lesquelles le stage s'est effectué, ainsi que les présidents Messieurs Alain Roussel et Jean-Paul Didier pour leur confiance

5

SOMMAIRE
p. 7 :Introduction p. 8 : 1. Deux pays voisins et une thématique commune de développement local 1.1 Deux pays vosgiens 1.2 Les projets autour du développement de la filière bois – énergie p. 29 : 2. Une construction tourmentée et réactive 2.1 Le Pays d'Épinal, Cœur des Vosges, le lancement d’un projet ambitieux 2.2 Le Pays de Remiremont et de ses Vallées, les résultats concrets d’un objectif de développementlocal ancré dans le territoire p.40 : 3. Deux expériences enrichissantes et complémentaires 3.1 Des différences dans l'approche méthodologique et dans celle du secteur du bois – énergie 3.2 Des acquis de la formation universitaire à l'adaptation au milieu professionnel p. 42 : Conclusion

6

INTRODUCTION
La sensibilisation des pouvoirs publics et de la population au concept de développementdurable et plus particulièrement à la lutte contre le réchauffement climatique est en perpétuelle progression. A ce titre, le développement des énergies renouvelables entre de plus en plus dans les projets de politiques locales malgré le retard observé au niveau européen. Le département des Vosges, et à plus juste titre la partie orientale du territoire sous influence du massif vosgien, est un espaceparticulièrement marqué par la forêt à la fois culturellement et dans l'occupation du sol. A la croisée de ces deux faits né de manière tout à fait logique la volonté de privilégier le bois-énergie dans le développement des énergies renouvelables. Ce terme nouveau désigne un ensemble de procédé utilisant le bois sous des formes de valorisation et de transformation différentes pour produire del'énergie sous forme de chauffage mais également d'électricité. Il englobe à la fois des modes de chauffages traditionnel (bois-bûche) et des procédés de hautetechnologie. Cependant, le développement intensif de ce mode de production d'énergie ne peut se faire, dans un esprit de durabilité, qu'avec un usage raisonné de la forêt et dans le respect des activités déjà liées à son exploitation. Ainsi, lacombustion du bois ne peut avoir un effet nul sur les émissions de CO² qu'à condition que le bois brûlé soit replanté pour absorber et fixer le dioxyde de carbone produit. De même, le bois utilisé dans le domaine de l'énergie ne peut aujourd'hui être trouvé que dans les stocks de matière non utilisé afin de ne mettre en péril aucun secteur d'activité économique dépendant d'un approvisionnement enmatière ligneuse. Enfin, la politique d'aménagement des collectivités à l'origine des projets de bois – énergie est souvent de valoriser l'exploitation de la forêt communale. La pertinence des projets de bois – énergie est ainsi perpétuellement remis en question par les élus, les forestiers, les écologistes mais aussi par les habitants dont les intérêts et les objectifs divergent. C'est ainsi...
tracking img