Rapport stage de vente

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4490 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Première Partie : Mon rôle

Ayant un projet professionnel bien défini, dès que j’ai su que nous devions faire un stage de vente, j’ai voulu le faire dans le milieu de la mode. Je suis en effet depuis petite attirée par ce milieu, et je souhaite ainsi à la fin de l’EPSCI faire le master management de l’Institut Français de la Mode. Pour cela, j’essaye de cumuler le plus d’expériences possiblesdans ce milieu.

J’ai donc fait mon stage au IKKS Général Store de Toulouse. Ce magasin présentait différents avantages selon moi : tout d’abord il disposait de rayons Homme, Femme et Enfant. Cela me permettait donc de travailler dans une structure grande, avec une équipe d’une dizaine de personnes et de pouvoir changer d’environnement de travail grâce à la possibilité de changer de rayon selonles semaines. Cependant, très rapidement on me demanda de rester dans le rayon femme, car c’est là où j’étais la plus performante. Ainsi nous étions trois personnes à temps plein au rayon femme, avec en plus notre responsable du rayon femme, qui cumulait à cette fonction le poste de responsable de la boutique. Pour le rayon homme, qui était un rayon beaucoup plus petit et d’ailleurs, le moinsrentable de la boutique ; seul deux personnes dont le responsable du rayon y travaillaient. Ensuite une personne était chargée de gérer les stocks et la réserve, le stock keeper. Puis il y avait le responsable du rayon enfant, qui gérait trois personnes supplémentaires dans ce rayon. Cependant chacune de ces trois personnes était spécialisée dans un rayon particulier de l’enfant, c’est à dire : soitLayette, soit Kid ou soit Junior. Dans ce rayon se trouvait un autre stagiaire de l’école l’ESPEME. On peut donc schématisé l’organisation du magasin de la sorte :

CDI
MOI
CDI
CDD
CDI
CDI
Stock keeper
Stagiaire ESPEME
Responsable rayon enfant
Responsable rayon homme
Responsable de la Boutique/ et du rayon femmes

Lorsque je suis arrivée, le 07 juin ; ma responsable était endéplacement pour toute la semaine, une des personnes qui travaillait en CDI depuis quelques années dans cette boutique s’est donc occupée de moi. Nous avions pour mission de refaire tout le merchandising du rayon femme. Pour cela, nous avions un book avec les différentes instructions données par le service merchandising du siège d’IKKS. Je ne connaissais pas encore les vêtements, il était donc trèsdifficile pour moi de reconnaître sur les photographies le vêtement qui correspondait. Je me suis donc accrochée, aidée de ma collègue qui s’est montrée très compréhensive. Faire ça le premier jour m’a permis d’avoir un réel aperçu en profondeur de la collection été 2010 femme, et m’a donc permis d’être plus à l’aise avec celle-ci. Pendant la journée, lorsque des clients venaient, je n’osais pas encorealler les voir. Je laissais ma collègue faire, et j’observais afin de savoir quelle attitude et quelle démarche adopter. Cette première journée a été très enrichissante et très formatrice. L’ensemble de l’équipe m’expliqua les réflexes à adopter comme dire « bonjour »et « au revoir »  à chaque client , ne jamais rester inactif, avoir le sourire… Des recommandations qui devinrent très vite desautomatismes.

Pendant le reste de mon stage, mis à part la caisse, j’ai eu la chance de « toucher » à tout. Pour commencer, deux semaines avant les soldes, le magasin a organisé des ventes privées pour tous les clients fidèles. Or il fallait les prévenir étant donné que nous ne pouvions communiquer au grand public cette offre spéciale. La responsable ne voulant pas les prévenir par mail, car elletrouvait cette démarche trop impersonnelle. Elle donna donc à l’autre stagiaire et moi même un listing de numéro de plusieurs centaines de clients que nous devions appeler pour les prévenir de ces ventes privées. Pendant 3 jours, nous avons appelé les clients les uns après les autres. Grâce à quelques missions phoning que j’avais faîtes durant l’année à la Junior Entreprise de l’ESSEC, je me...
tracking img