Rapport stiglitz

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1006 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Le rapport STIGLITZ de septembre 2009 sur la croissance

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, recevait le 14 septembre 2009, le rapport de la Commission présidée par le prix Nobel d’économie, Joseph Stiglitz, sur « la mesure de la performance économique et du progrès social ».
Ce travail avait été commandé début 2008, avec pourobjectif de mettre fin à la domination du produit intérieur brut (PIB) pour mesurer la richesse nationale créée.
Le rapport achevé compte 12 recommandations, sur lesquelles doit se prononcer Nicolas Sarkozy. En effet, la crise économique et financière ainsi que l’urgence écologique accroissent encore la pertinence des propositions de la Commission Stiglitz, dans le cadre des grands rendez-vousinternationaux à venir.
Après des mois de réflexions sur fond de crise économique mondiale, la commission propose notamment de compléter la mesure du PIB par une série d'indicateurs sur le bien-être des ménages, le développement durable et l'écologie, et de se placer d'abord du point de vue des individus.
Ainsi, l’objectif de la Commission peut se résumer en trois points : améliorer la comptabiliténationale traditionnelle, mieux mesurer la qualité de vie et intégrer le concept de soutenabilité (lié à la notion de développement durable).

Les douze recommandations du rapport Stiglitz :

1 - Pour mesurer le bien-être, regarder les revenus et la consommation
Le PIB reste un indicateur utile mais il est nécessaire d'intégrer d'autres indicateurs pour mesurer la satisfaction des gens. Ilfaut réussir à passer de la notion de production à la notion de revenu. Exemple : le Revenu National Net.
On ne supprime pas le PIB mais on met en avant, pour parler du bien être des individus, le revenu disponible et la consommation finale des ménages.
2 - Refléter la réalité "vue des ménages"
Il faut prendre en compte les impôts, les intérêts d'emprunts mais aussi la valeur
des services ennature fournis par l'Etat (éducation, santé...).
3 - Refléter le patrimoine d'un pays
Pour apprécier le niveau de vie, le revenu et la consommation doivent être complétés par le niveau et la variation du patrimoine
Les cadres standards des comptes nationaux prévoient des comptes de patrimoine mais ils n’existent pas dans tous les pays et, quand ils existent, ne sont pas suffisamment mis enévidence
De plus, il s’agit de faire en sorte que les pays disposent, à l'image des entreprises, d'un "bilan" (avec actif et passif), en plus de leur "compte de résultat"
4 - Analyser comment sont répartis les revenus
S'éloigner de la référence au revenu moyen et lui préférer celle de revenu médian (celui de la personne au milieu si l'on sépare une population en deux groupes égaux)
5 - Prendre encompte les activités non marchandes (garde des enfants par exemple) et ne pas se limiter à celles qui font l'objet d'une rémunération
Les services domestiques internes aux ménages ne sont pas enregistrés dans le revenu et la consommation des ménages
Il faut une estimation de ces services dans des comptes satellites au cadre central des comptes nationaux. Les enquêtes sur l’emploi du tempspermettent cette estimation.
En termes de niveau de vie, cette extension aux activités non marchandes conduit à mesurer aussi le volume de loisirs.
6 - Affiner les mesures chiffrées de la santé, de l'éducation, des activités personnelles
7 - Analyser en profondeur les inégalités et leur évolution
Evaluer les inégalités entre catégories socio-économiques, mais aussi en entre sexes ou entre générationsUne attention particulière doit être accordée aux inégalités d’origine récente, comme celles liées à l’immigration.
8 - Qualité de la vie: qu'est-ce qui influe sur quoi ?
Mettre en exergue les interactions entre les différents aspects de la vie grâce à des enquêtes d'opinion
Cela se révèle important pour la définition des politiques sociales. Les conséquences du cumul de désavantages...
tracking img