Rapport stiglitz

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8020 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Rapport de la Commission sur la mesure des performances économiques et du progrès social

Professeur Joseph E. STIGLITZ, Président de la Commission, Columbia University Professeur Amartya SEN, Conseiller de la Commission, Harvard University Professeur Jean-Paul FITOUSSI, Coordinateur de la Commission, IEP

www.stiglitz-sen-fitoussi.fr

Autres Membres
Bina AGARWAL Anthony B. ATKINSONFrançois BOURGUIGNON Jean-Philippe COTIS Angus S. DEATON Kemal DERVIS Marc FLEURBAEY Nancy FOLBRE Jean GADREY Enrico GIOVANNINI Roger GUESNERIE James J. HECKMAN Geoffrey HEAL Claude HENRY Daniel KAHNEMAN Alan B. KRUEGER Andrew J. OSWALD Robert D. PUTNAM Nick STERN Cass SUNSTEIN Philippe WEIL Institute of Economic Growth, University of Delhi Warden of Nuffield College Paris School of Economics INSEEPrinceton University UNPD Université Paris 5 University of Massachussets Université Lille OECD Collège de France Chicago University Columbia University Sciences-Po/Columbia University Princeton University Princeton University University of Warwick Harvard University London School of Economics University of Chicago Sciences Po

Rapporteurs
Jean-Etienne CHAPRON Rapporteur général Didier BLANCHETJacques LE CACHEUX Marco MIRA D’ERCOLE Pierre-Alain PIONNIER Laurence RIOUX Paul SCHREYER Xavier TIMBEAU Vincent MARCUS INSEE INSEE OFCE OCDE INSEE INSEE/CREST OCDE OFCE INSEE

SYNTHÈSE ET RECOMMANDATIONS

Pourquoi ce rapport ?
1. En février 2008, M. Nicolas Sarkozy, Président de la République française, insatisfait de l’état actuel des informations statistiques sur l’économie et la société, ademandé à MM. Joseph Stiglitz (Président de la Commission), Amartya Sen (conseiller) et JeanPaul Fitoussi (coordinateur) de mettre en place une commission qui a pris le nom de Commission pour la Mesure des Performances Economiques et du Progrès Social (CMPEPS). Celle-ci a reçu pour mission de déterminer les limites du PIB en tant qu’indicateur des performances économiques et du progrès social, deréexaminer les problèmes relatifs à sa mesure, d’identifier les informations complémentaires qui pourraient être nécessaires pour aboutir à des indicateurs du progrès social plus pertinents, d’évaluer la faisabilité de nouveaux instruments de mesure et de débattre de la présentation appropriée des informations statistiques. Les indicateurs statistiques sont en effet importants pour concevoir etévaluer les politiques visant à assurer le progrès des sociétés, ainsi que pour évaluer le fonctionnement des marchés et influer sur celui-ci. Leur rôle s’est accru de manière significative au cours des vingt dernières années sous l’effet du niveau plus élevé d’éducation de la population, de la complexité accrue des économies modernes et de la large diffusion des technologies de l’information. Au seinde la « société de l’information », l’accès aux données, notamment statistiques, est devenu beaucoup plus facile. Un nombre croissant de personnes consultent des statistiques afin d’être mieux informées ou de prendre des décisions. Pour répondre à cette demande croissante d’information, l’offre de statistiques a, elle aussi considérablement augmenté, et couvre aujourd’hui de nouveaux domaines etdes phénomènes nouveaux. Ce que l’on mesure a une incidence sur ce que l’on fait ; or, si les mesures sont défectueuses, les décisions peuvent être inadaptées. Le choix entre accroître le PIB et protéger l’environnement peut se révéler être un faux choix dès lors que la dégradation de l’environnement est prise en compte de manière appropriée dans nos mesures des performances économiques. De même,on sélectionne fréquemment les bonnes politiques à conduire sur le critère de leur effet positif sur la croissance de l’économie ; or, si nos mesures des performances sont faussées, il peut en aller de même des conclusions de politique économique que nous en tirons. Il semble souvent exister un écart prononcé entre, d’une part, les mesures habituelles des grandes variables socio-économiques...
tracking img