Rapport sur le tabagisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5506 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
RAPPORT SUR LE TABAGISME

1 Introduction 2

2 Position du problème 2

2.1 Evolution de la consommation du tabac en France 2

2.2 Comparaison du tabagisme en France et dans les autres pays 3

3 Rôle du prix 3

3.1 Influence sur la consommation de tabac 3

3.2 Comment augmenter les prix ? 4

4 Contrer les publicitésoccultes des marques du tabac 4

4.1 Le paquet de tabac et les cigarettes bonbons 4

4.2 La publicité sur le lieu de vente 5

4.3 Les relations publiques et le mécénat 5

4.4 Le cinéma et la télévision 5

4.5 Les magazines 5

4.6 Internet 6

5 Tabac et grossesse 6

5.1 Situation actuelle 6

5.2 Mesurespréconisées 7

6 Rôle d’exemple 7

6.1 Etablissements de soins 8

6.2 Etablissements scolaires 8

7 Education à la santé à l’école 9

7.1 Etude de l’efficacité 9

7.2 Education et tabagisme 10

7.3 Recherche 10

Figure 1Rapport sur le tabagisme 11

Coordonné par Maurice Tubiana

IntroductionL’académie de Médecine a été saisie, en mai 2008, par la Direction Générale de la Santé qui lui a demandé son avis sur la lutte contre le tabagisme. Elle a créé un groupe de travail* qui s’est réuni neuf fois et a procédé à de larges consultations, notamment de membres de la DGS et de l’INPES.

Position du problème

Le tabagisme est dans tous les paysdéveloppés, et la plupart des pays en développement, la principale cause de cancer, de mortalité évitable et de mortalité avant 65 ans. La lutte contre le tabagisme est donc dans tous les pays la première priorité de santé publique. En France, la lutte contre le tabagisme au niveau de l’Etat a commencé en 1975 (loi Veil, 1976), soit une vingtaine d’années après le Royaume-Uni, mais avant beaucoup de payseuropéens.

1 Evolution de la consommation du tabac en France

L’évolution de la consommation peut être mesurée par la vente de tabac. La figure 1 montre l’évolution des ventes de cigarettes rapportées à la population de 15 ans et plus. Ces données de ventes donnent une mesure correcte de la consommation globale de la population, aux achats transfrontaliers et à la contrebande près. Lesachats transfrontaliers représentent environ 15% de la consommation actuelle et la contrebande est peu importante. En même temps que la consommation de cigarettes, il faut surveiller la consommation des autres produits du tabac, anciens comme le tabac à rouler, ou nouveaux comme le tabac dans les pipes à eau.

Un second indicateur est la proportion de fumeurs. Ces données déclarativespermettent d’étudier la consommation de tabac par sexe et par âge. Le pourcentage de fumeurs parmi les hommes de 18 à 75 ans a été presque divisé par deux en 30 ans, passant de près de 60% au milieu des années 70 à 35% en 2004. Chez les femmes, le pourcentage de fumeuses régulières a commencé à augmenter après 1968 au moment de l’entrée dans l’âge adulte des filles du baby-boom des années 45-50.L’augmentation a continué jusqu’au début des années 90, et tend à diminuer faiblement depuis (Baromètre Santé 2005). Chez les jeunes, on a observé une diminution très nette du pourcentage de fumeurs.

La meilleure façon de juger de l’impact du tabagisme est l’incidence du cancer du poumon. Chez les hommes, celle-ci a augmenté jusqu’en 1995, elle diminue nettement depuis et la diminution est plusimportante chez les hommes de 40 ans que chez les hommes plus âgés. Chez les femmes, l’incidence et la mortalité par cancer du poumon augmentent depuis 1980 et l’augmentation est spectaculaire depuis 2001. On peut espérer une stabilisation, puis une baisse de l’incidence de ce cancer. Cependant, malgré ces facteurs encourageants, la mortalité due au tabac reste à un niveau très élevé avec ...
tracking img