Rapport

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2708 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Introduction
Pour mieux comprendre le projet il faut connaitre quelques définitions importants, lesquels seront développes au cours de cette section
D’abord il faut savoir qu’est ce que la mémoire virtuelle?, selon la définition, est une mémoire employé par le CPU comme une mémoire vive, mais dont les informations sont stockées sur un disque dur.
La mémoire virtuelle répond àdeux utilisations. La première vise à éviter le gaspillage de fragments de mémoire en permettant à la mémoire linéaire vue par le programme d'être physiquement constituée de fragments disjoints, ce qui supprime l'inconvénient de la fragmentation de la mémoire, au prix d'un mécanisme que nous allons étudier pour rétablir la fiction de la linéarité.
Le second but répond à un phénomène appelélocalité des traitements. Si nous observons, cycle par cycle, le déroulement d'un programme dont la taille mémoire est par exemple de un million d'octets, nous constaterons que pendant une tranche de temps donnée, brève par rapport au temps d'exécution total, il ne fait référence qu'à un petit nombre d'adresses proches les unes des autres. Ceci veut dire qu'à chaque instant le programme a besoin debeaucoup moins de mémoire qu'il ne lui en faut au total, et que le contenu de la mémoire inutile à un instant donné pourrait être stocké provisoirement dans un endroit moins coûteux, par exemple sur disque.
Lorsque le système d'exploitation lance l'exécution d'un programme, il lui alloue un espace de mémoire virtuelle. Comme cette mémoire est virtuelle, donc gratuite ou presque, l'espacealloué est aussi vaste que l'on veut, dans les limites de l'adressage possible avec la taille de mot disponible.
Les principes de la mémoire virtuelle sont les suivantes:
• Les adresses mémoires émises par le processeur sont des adresses virtuelles, indiquant la position d'un mot dans la mémoire virtuelle.

• Cette mémoire virtuelle est formée de zones de même taille, appeléespages. Une adresse virtuelle est donc un couple (numéro de page, déplacement dans la page).

• La mémoire vivante est également composée de zones de même taille, appelées «cadres» (frames en anglais), dans lesquelles prennent place les pages.

• Un mécanisme de traduction (translation, ou génération d'adresse) assure la conversion des adresses virtuelles en adresses physiques, en consultantune table des pages pour connaitre le numéro du cadre qui contient la page recherchée. L'adresse physique obtenue est le couple (numéro de cadre, déplacement).

• Il peut y avoir plus de pages que de cadres: les pages qui ne sont pas en mémoire sont stockées sur un autre support (disque dur), elles seront ramenées dans un cadre quand on en aura besoin.

Objectifs

Permettre dedécouvrir en détail le fonctionnement de la virtualisation de la mémoire sous Unix.
On doit simuler dans une certaine mesure le fonctionnement en mettant de plus en œuvre certains appels système étudiés.

Description du Project

Les différents composants du projet : Dans le projet il y a plusieurs processus qui doivent se communiquer les uns avec les autres. Afin de faire cette communication onfaire utilisation de tuyaux. Les processus sont les suivants :
• Les processus PROC[k].
• La MMU (Memory Management Unit).
• Le système d’exploitation ou OS.

Le processus PROC[k]

Processus qui reçoit des instructions sur son entrée standard et envoie, dans certains cas, sur sa sortie standard des demandes de lecture ou d’écriture (de manière aléatoire) dans la mémoire. Le procdemande des choses aléatoires au processus OS.
Le PROC[k] possède les suivants états:
• Si l’on tape : STOP sur l’entrée standard, il ne montre plus rien sur sa sortie standard
• Si l’on tape : RUN sur l’entrée standard, el Proc envoie aléatoirement des instructions R et W sur une de ses pages de mémoire suivi par le numéro de page réclamée.
• Si l’on tape : KILL sur l’entrée...
tracking img