Rapport

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5402 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Corps en kit
P h i l i p p e L i o t a r d
Erick D. Panavières, Pycna Strix (détail)

« Quasimodo, avec ses boursouflures, ses gibbosités, ses boiteries se dressera contre les pourfendeurs de la licence corporelle, et les adeptes des corps réglementaires. » Esméralda, « Quasimodo, mon amour », 1996

ans son premier numéro, la revue Quasimodo proposait un éditorial en forme de programme derecherche 1. Sous la plume de notre « Esméralda de service », nous avions annoncé notre volonté de questionner le corps qui « heurte les sensibilités, provoque le malaise, la répulsion, et bien souvent la haine », celui qui « fait affront au corps légitime ». Le prolongement d’un tel questionnement suppose que soient également interprétées les « entreprises visant soit à remettre [ce corps]d’aplomb, à le rendre conforme, soit à le contenir, à l’écarter, ou encore à l’éradiquer ». Dans ce programme, nous formulions enfin l’intérêt qu’il y a de « faire savoir qu’il existe des pratiques corporelles, des modes de vie, des manières de penser, des visions du corps et du monde totalement divergentes et anachroniques ». L’enjeu de telles orientations consiste à repérer les logiques sociales qui sejouent autour des conflits portant sur la norme corporelle, et notamment ceux qui apparaissent avec des pratiques insolites ou considérées comme telles, dès lors qu’elles mettent en question l’évidence du corps. C’est dans cette perspective que nous avons choisi d’interroger des pratiques de modification corporelle car elles fonctionnent comme un révélateur des symboliques et des imaginairesassociés au corps. Ce choix ne se justifie pas seulement par la volonté de « trouver quelque chose qui n’appartient pas au savoir mais qui mériterait d’en faire partie » (Michel Foucault) 2. Il est guidé par une double intention. D’abord, saisir les mutations de la corporéité dans nos sociétés technoscientifiques qui valorisent l’image et
Quasimodo, n° 7 (« Modifications corporelles »), printemps 2003,Montpellier, p. 7-20 Texte disponible sur http://www.revue-quasimodo.org

D

1 – Esméralda, « Quasimodo, mon amour », Quasimodo, n° 1 (« Sport et nationalisme »), octobre 1996, p. 3-7.

2 – Bien qu’au moment où nous avons choisi ce thème, il y a trois ans, bien peu de travaux étaient disponibles dans la littérature scientifique internationale.

7

encouragent la consommation. Ensuite,alimenter le projet de compréhension de ce que l’on peut appeler l’ordre corporel en prenant l’option d’étudier les résistances qu’il suscite, autant que les initiatives créatrices multiples qui le secouent. Interroger les marginalités du corps pour comprendre comment se joue l’apprentissage social et se partagent les imaginaires de la rectitude, tel est le choix. À la charnière d’un siècle et d’unmillénaire, on assiste en effet à la diffraction des modèles, des apparences et des représentations du corps, en même temps qu’à la diffusion massive, rapide et généralisée des nouvelles images corporelles qui en résultent, notamment grâce aux médias de masse et à Internet. Notre choix se justifie d’autant plus que les reportages se multiplient dans la

Denis Rideau, Vladimir Franz, RépubliqueTchèque

8

Corps en kit

presse écrite autant que télévisuelle sur ces nouvelles manières de travailler le corps et sur les excès supposés auxquels elles mènent. C’est ainsi qu’en France des émissions « grand public » consacrent des reportages et des plateaux à la chirurgie esthétique, au piercing, aux manipulations biotechnologiques, au transsexualisme et que la presse expose des photossur ces mêmes thèmes déclenchant ainsi le réflexe d’achat du consommateur. Or, le plus souvent, les articles et reportages se fondent sur des jugements de valeur à l’égard de ces pratiques, ce qui oriente le propos des journalistes vers les « dangers », les « risques » ou les « dérives » de telles atteintes portées au corps. On parle alors de « mutilations », de « séquelles », de « regrets »…...
tracking img