Rapport

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2625 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
médiamorphoses
102

Les raisons d’aimer…
Sarah Sepulchre

Fictions de guerres

Fictions de guerres
Sarah Sepulchre, Observatoire du récit médiatique, université catholique de Louvain (Belgique)

L

es fictions de guerre audiovisuelles sont au centre d’un débat sans cesse renouvelé. On s’interroge sur leur légitimité à raconter ce type d’événement. Si le questionnement vaut pourtoutes les fictions 1, il est plus crucial encore pour les récits de guerre qui représentent ce que Sébastien Fevry nomme des traumatismes 2. Les fictions de guerre, surtout celles qui relatent des conflits réels, sont aussi sujettes à la question de l’idéologie qu’elles véhiculent. Ces fictions, américaines pour la plupart, sont d’emblée suspectées d’américano-centrisme dans le meilleur des cas, depropagande dans le pire. Le fait que les producteurs s’adressent à l’armée pour obtenir des conseils, des véhicules, voire des militaires comme figurants ne fait que renforcer la méfiance 3. Après un bilan quantitatif, nous allons voir ce qu’il en est pour la télévision à travers l’analyse des Têtes brûlées et de Frères d’armes.

La Seconde Guerre mondiale, le conflit majoritaire
La base dedonnée The Internet Movie Database 4 recense 5 588 fictions de guerre 5 dont 195 sont des fictions sérielles télévisuelles. Elles proviennent de 27 pays différents, parmi lesquels seuls la République fédérale de Yougoslavie, la Russie, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les États-Unis ont produit plus de 10 fictions. À eux seuls, les États-Unis produisent 32 % des séries de guerre mondiales. Précisons queparmi tous ces récits, seule une petite vingtaine est largement connue (par exemple China Beach, MASH, Tant qu’il y aura des hommes). Six conflits reviennent plus d’une fois : la guerre froide (2), la Première Guerre mondiale (2), la guerre de Corée (3), la guerre du Vietnam (6), la guerre civile américaine (8), la Seconde Guerre mondiale (66) 6. Près de 50 % des récits de guerre sont doncfocalisés sur le deuxième

conflit mondial. Ils proviennent de 14 pays différents. Ce sont les États-Unis (29 fictions, soit 44 %) et le Royaume-Uni (12) qui s’illustrent le plus. Ces séries apparaissent surtout dans les années 1960 et 1970. Mais l’on remarque que le genre réapparaît dans les années 2000 (11 fictions alors que la décennie n’est pas finie). Différents thèmes sont abordés : la montée dunazisme en Allemagne (4), la résistance (7), l’occupation (5), l’holocauste (1), les conditions de vie en Allemagne (1), la cour martiale (1), les prisonniers (2), la RAF (4), l’espionnage (8). Mais 50 % des fictions favorisent le thème du combat (33). Tous les fronts sont représentés : le désert (2), le front de l’Est (4) et surtout l’Europe occidentale (13) et le Pacifique (14). De ce premierrepérage purement quantitatif, il ressort que, même si on prend le genre « guerre » au sens large, les récits de combats représentent une part importante des fictions. C’est avant tout la seconde guerre mondiale qui est racontée à la télévision. Et, même si beaucoup de pays ont produit des séries de guerre, c’est surtout un point de vue américain qui s’impose.

Deux séries, une même vision
Il fautcependant encore vérifier quelle image du conflit est véhiculée. Attardons-nous aux Têtes brûlées (1976) et à Frères d’armes (2001). Ces deux séries ont fait l’objet d’une édition DVD, ce qui prouve au moins qu’elles ont marqué les esprits, contrairement à d’autres dont le souvenir s’est effacé. Sur bien des points, ces deux fictions se ressemblent et permettent de comparer le traitement du fronteuropéen à près de 30 ans d’écart 7. L’une comme l’autre sont basées sur des personnages réels (Gregory Boyington, Richard Winters et la plupart de leurs hommes). Les scénaristes ont adopté une attitude opposée face au

…les séries télé
Sarah Sepulchre

médiamorphoses
103

Fictions de guerres

traitement des faits : les premiers ont pris de grandes libertés avec le destin des...
tracking img