Rapports de stage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2369 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
RAPPORT DE STAGE

LES RESTAURANTS DU CŒUR

[pic]

Du 13 au 17 Décembre 2010

Sommaire :

Introduction 3

Présentation des Restos du Cœur 4

Position géographique 4

Historique 4

Le but des Restos du Cœur 7

Le Relais bébé 7

Organigramme 8

Organisation des Restos 8

Les différentes périodes de l’année (les campagnes) 8

Inscription, comment devenir bénéficiaire ? 9Devenir bénévole (la charte) 9

Distribution 9

Autres services proposés par le centre Chorier 10

L’économie des Restaurants du Cœur 11

D’où proviennent 100€ de ressources ? 11

11

A quoi ont servi 100€ de ressources ? 11

Quelques chiffres 12

Problèmes rencontrés 13

Carnet de Bord 13

Lundi 13

Mardi 14

Jeudi 14

Vendredi 14

Hors-stage : le Goûter desenfants 15

Conclusion 16

Introduction

En Première ES, nous effectuons un stage d’une semaine en entreprise. J’ai donc choisi de le faire aux Restaurants du Cœur, car le social m’intéresse et je voulais comprendre le fonctionnement d’une grande association. De plus, je savais qu’en cette période de l’année, en hiver, il manquait des bénévoles aux Restos du Cœur.

Du 13 au 17 décembre2010, j’ai donc effectué un stage au sein de l’association des Restaurants du Cœur, à Grenoble, dans le centre de Chorier. Au cours de ce stage, j’ai pu m’intéresser au travail fourni par les bénévoles ainsi que comprendre comment fonctionne cette association, et quelles sont les actions entreprises pour les bénéficiaires.

Présentation des Restos du Cœur

[pic] Grande salle de Chorier,
pouvantcontenir 40 places assises

1 Position géographique

Quatre centres des Restos du Cœur se partagent Grenoble : Chorier, Marbeuf, Fontaine, Echirolles, et 1 relais bébé situé rue Docteur-Mazet à Grenoble.
Mon stage s'est déroulé au centre des Restos du Cœur de Chorier, un des plus gros centres de Grenoble.

2 Historique

1985 – 1986

Septembre 1985 : Coluche à l’antenne d’Europe 1annonce : « J’ai une petite idée comme ça (…) un resto qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer deux ou trois mille couverts par jour ». Les Restos du Cœur sont nés.

Hiver 85/86 : Plus de 5 000 bénévoles distribuent 8,5 millions de repas. Coluche réclame l’ouverture des stocks européens à Strasbourg. Jean-Jacques Goldman crée La Chanson des Restos.

19 juin 1986 : Coluche disparaît. 1986 - 1987

Malgré la disparition de Coluche, une deuxième campagne s’organise : en province, des associations départementales se créent portant les noms et logo des Restos du Cœur. Répondant à la demande de Coluche (février 1986), l’Europe ouvre enfin ses surplus aux associations fournissant l’aide alimentaire : le PEAD (Programme Européen d’Aide aux plus démunis) est institué par le ConseilEuropéen.

1988-1989

Au printemps 88 : Les centres Restos décident de rester ouverts après l’hiver pour apporter une aide et une écoute aux populations les plus fragiles : «l’inter-campagne» est née.

20 octobre 1988 : le Parlement français vote à l’unanimité la “Loi Coluche”. Cette loi ouvre une réduction d’impôt aux donateurs de certaines associations, dont les Restos du Cœur.

1989 :Première tournée des Enfoirés, qui sont une troupe de chanteurs/acteurs qui chantent pour les Restos du Cœur, suivi d’un premier disque au profit de l’association.

1990-1991

Les Restos créent les Camions du Cœur, les Relais du Cœur, et les Toits du Cœur pour accompagner les bénéficiaires dans leur parcours d’insertion.

Outre la distribution de nourriture à des centaines de milliers depersonnes, les Restos lancent les Jardins et Ateliers du Cœur : c’est le début de l’engagement des Restos dans l’aide à l’insertion. 

1992-1994

Les Restos ouvrent pour les familles déshéritées et leurs enfants une maison de vacances tenue par d’anciens bénéficiaires et une première résidence sociale. Année après année, des besoins spécifiques apparaissent : ouverture des premiers Restos Bébés du...
tracking img