Rapports hommes/femmes dans les liaisons dangereuses

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (398 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Quels rapports entre les hommes et les femmes l’œuvre de Laclos dessine-t-elle ?
Quels échos peut-on en trouver dans le film ?

Introduction :

Dans le roman comme dans le film, sixprotagonistes trouvent leur place : le Vicomte de Valmont et le Chevalier de Danceny d’un côté, la Marquise de Merteuil, Madame de Tourvel, Cécile Volanges et sa mère. Les rapports entre hommes et femmesn’en sont-ils pas déséquilibrés ? Que ce soit dans le roman ou dans le film, les rapports conventionnels entre les eux sexes tiennent une place majeure, ce qui n’empêche pas hommes et femmes de tenir unrôle radicalement différent l’un de l’autre. Cela ne reflète-t-il pas l’inégalité des conditions ? Cependant, dans le roman de Laclos, Madame de Merteuil se distingue des autres femmes.

Plan :

I –Deux rôles à jouer bien différents
a) Pour l’homme comme pour la femme, la séduction est de mise
b) Ce qui n’empêche pourtant pas la femme d’avoir un statut inférieur à celui de l’hommec) Au profit, donc, de la supériorité de ce dernier

II – De ce fait, la partie est donc, en quelque sorte, jouée d’avance
a) Les points de vue des femmes concordent
b) Lesdestins des uns et des autres diffèrent

III – Un personnage singulier, celui de Madame de Merteuil (lettre 81)
a) Le portrait d’une femme qui se veut libre
b) Et dont la révolte implique àêtre féministe

Conclusion :

Les deux sexes, leur inégalité, la guerre qu’ils mènent l’un envers l’autre apparaissent clairement, tant dans le roman que dans le film. Madame de Merteuil, quipourtant est la seule femme que parvienne à un statut qui pourrait permettre de rétablir en quelque sorte une justice, n’éprouve envers ses paires aucune forme de compassion, de solidarité. En réalité, sasoif de pouvoir et de puissance fait d’elle une femme qui peut parfois s’avérer dangereuse. Enfin, si, de par son film, Frears montre Madame de Merteuil comme une femme libre et maîtresse...
tracking img