Rapprochement rakuten-priceminister

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (530 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Présentation de l’acquisition

PriceMinister est la société référence en e-commerce. Cofondée il y’a 10 ans par Pierre Kosciusko Morizet, ce dernier est aujourd’hui une figure référence ducommerce numérique. PriceMinister a été revendu cet été pour plus de 200 millions d’euros.

Le site PriceMinister est leader sur le marché français, son ambition est de reléguer Ebay derrière lui surtout le marché Européen. Rakuten, groupe Japonais au chiffre d’affaires de plus de trois milliards de dollars a racheté le site français pour entrer sur ce marché européen.

Le groupe Rakuten etsa nouvelle acquisition : PriceMinister vont développer une nouvelle dynamique dans le e-commerce européen.


2. Analyse de la transaction

• Juridique

Rakuten a officialisé l’acquisition dePriceMinister le 17 juin 2010 pour 200 millions d’euros.
PriceMinister a été cédé dans sa totalité (100%), les parts détenues par les actionnaires étaient réparties ainsi :
- Fondateurs : 47%
-Salariés : 10%
- Fonds et investisseurs privés : 43%

L’intégralité des 200 millions d’euros a été payée cash par les Japonais.

Le site français de e-commerce est désormais la propriété deRakuten qui siège au Luxembourg et au Japon.

Aucuns plans n’a pour de remaniement n’a été communiqué. Le rachat s’oriente dans la stratégie de développement de PriceMinister en Europe et dans lavolonté du groupe Rakuten de pénétrer ce même marché. Cette synergie va permettre au Français de disposer des avancées du Japonnais : dans le m-commerce et dans la vente BtoBtoC.

Les détails de cettecession en ce qui concerne l’équipe dirigeante de PriceMinister prévoient que la direction restera inchangée pendant 5 ans, pour développer la nouvelle stratégie européenne.


• Contexte
PierreKosciusko Morizet (PKM) avait avancé ses intentions d’introduire PriceMinister en bourse durant l’année 2008. Cette volonté de capitalisation boursière avait pour objectif de lever des fonds...
tracking img