Rare jongens

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8115 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Traduction de la cursive : des garçons étranges

Josse ferme la porte du frigo en donnant un coup de pied. Personne ne lui interdit, il est seul à la maison. Il coince le bouchon d’une petite bouteille de coca entre ses dents et la décapsule. Pour cela, il a du longtemps s’exercer mais cela en valait vraiment la peine : ce truc l’a rendu très populaire. Avec une grimace, il crache le bouchondirection la poubelle en papier. Il ricoche contre le bord, roule sur le sol, roule quelques centimètres plus loin et s’arrête au bord du tapis.
Josse hausse les épaules avec indifférence et amène la petite bouteille à ses lèvres. Sa pomme d’Adam bouge de manière gourmande de haut en bas. D’un coup, il envoie la bouteille vide au milieu de la table de la cuisine et il rote. Ca aussi tout le mondes’en fout maintenant !
Il se traine dehors, se laisse tomber dans l’herbe et écarte les bras et les jambes comme si il voulait enlacer une surface aussi grande que possible. Le soleil le réchauffe et les odeurs de l’herbe et de la terre pénètrent dans son nez. Quelques brindilles chatouillent le long de son oreille. Il soupire de plaisir. Il aime être ici. Cela le rend calme et lui permet deréfléchir. Il aime réfléchir. Au sujet des gens et au sujet de la vie et au sujet de combien tout pourrait être beau si les gens faisaient un plus de leur mieux.
Il veut rendre le monde plus beau. Mais comment faire cela ? Il ne veut pas que les enfants soient seuls. Il veut pour chaque enfant une mère à qui tu peux tout dire, un père qui n’est jamais trop fatigué pour un petit jeu et une maison qui n’estjamais vide. Il ne parle à personne de ces idées mais il les garde fortement enfermées dans sa tête. Comme un trésor précieux qu’il sort uniquement quand la situation est sûre, il chérit son rêve. Aussi magnifique que des bulles de savon. Il ne veut pas que quelqu’un fasse éclater cela, il se comporte comme un dur. Il débouche des bouteilles avec ses dents, il sort des insanités, rote et roulesans les mains. Au moins une fois par mois, il sèche les cours et régulièrement il remet un devoir trop tard ou pas du tout. Il n’y a rien qu’il n’ose pas. Cela lui a procuré une mauvaise réputation auprès de ses professeurs et des autres adultes. Mais cela il s’en moque, il sait qu’il ne doit rien attendre d’eux. Les adultes ont leur propre monde et avec ça ils sont suffisamment occupés. Lorsqu’ila compris cela, il a égalisé la situation, 1-1.
Heureusement il a beaucoup d’amis qui sont toujours heureux de le voir. Les garçons l’admirent et essayent de l’imiter. Les filles inventent les excuses les plus folles pour pouvoir avoir une petite conversation avec lui. Celui qui a parlé avec Josse, se trouve ensuite pendant des heures au centre de l’intérêt. Mais ce n’est pas toujours faciled’être populaire. Tu dois faire beaucoup pour cela. Tu ne peux jamais laisser regarder sous ton apparence et tu dois toujours être sur tes gardes. Mais maintenant dans l’herbe, sans personne à proximité, il ne doit faire attention à rien. Il peut se laisser aller délicieusement avec ce seul petit nuage dans ce ciel bleu d’ailleurs lumineux. Ou quand même pas ?
Des pas trainants attirent son attention.Quelqu’un vient via le sentier de gravier dans le jardin. Les pas s’arrêtent à la petite barrière. Cela dure remarquablement longtemps avant que quelqu’un n’essaye d’ouvrir le verrou. Josse reste immobile. Seul sa poitrine monte et descend au rythme de sa respiration. Peut être le visiteur pense-t-il qu’il dort et va poursuivre son chemin. Un tripotage maladroit à la petite barrière descend cetteidée en flammes. Il continue de manière têtue à feindre un profond sommeil. Ses amis ne viennent jamais à l’improviste, il ne veut pas cela. Si ils ont besoin de lui, ils lui téléphonent et lui parle la plupart du temps sur la petite place derrière l’école. De cette manière, il tient ses parents et ses amis séparés.
La manière de marcher de l’inconnu lui porte énormément sur les nerfs....
tracking img