Rasmol

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1089 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
les effet deune force sur u coprs en mouvemennnntoihodighoerig hoeigh eoihg erohg eorh gerogh oerhg oerhg er hogi hoegi herg rg gt rgt gt gr gr rtg rgt grt trg gt gt g g g g g g ez fae tg tuh tyj tyj yt
j gty hy yt ht yt jtyoi joi oi ji j j oirj oi rt t j j jj j j j j_iiy j,eb hv s ggggggggggggggggggggggggggggggggggggggg g g g g g.1 Selon les projections (variante moyenne) des Nations Unies,la population mondiale devrait augmenter de 72 pour cent entre 1995 et 2050. Il faut espérer que d'ici là les déficits alimentaires auront diminué, que la consommation de vivres par habitant aura augmenté dans les pays souffrant de pénuries et que les régimes alimentaires des populations seront plus variés afin que certaines carences soient éliminées. Tous ces changements pèseront lourdement surles systèmes de production vivrière, sur les ressources naturelles et sur le milieu.

1.2 Toute la question est de savoir si l’accroissement de la production vivrière et les ressources naturelles disponibles seront suffisants pour supporter cette croissance démographique de manière durable d’ici à l’an 2050, date à laquelle l’effectif de la population mondiale devrait se stabiliser. Larépartition des ressources naturelles nécessaires à la production agricole ne correspond pas à la répartition territoriale de la population, ce qui peut créer une difficulté supplémentaire. Or, les migrations ne compensent pas forcément les écarts existants. La question se pose aux niveaux local, national, régional et inter-national.
PORTÉE DU DOCUMENT

1.3Le présent document met l’accent surl’importance relative de l’évolution de trois types de facteurs: les facteurs démographiques qui déterminent les besoins énergétiques1, le comblement des écarts actuellement observés dans les besoins énergétiques et la diversification des modes d’alimentation nécessaire pour mieux satisfaire les besoins nutritionnels. De ce point de vue, une population est considérée non seulement comme une masse de gensprésentant certaines caractéristiques démographiques et socio-économiques, mais aussi comme un ensemble d’individus ayant des besoins nutritionnels différents du fait de paramètres tels que le sexe, la taille, l’âge, le degré d’activité physique et le mode d’alimentation.

1.4 Ce document utilise donc essentiellement les besoins énergétiques minimaux comme base de calcul pour estimer la quantitéd’énergie d’origine végétale correspondante nécessaire pour couvrir ces besoins. Ces derniers sont évalués pour 2050 en fonction de différents scénarios dépendant de variables démographiques et nutritionnelles ainsi que de leur interaction.

1.5 A l’évidence, l’importance relative des trois facteurs d’évolution démographiques et nutritionnels (identifiés ci-dessus) dépend des hypothèses retenues. Unchangement d’hypothèse modifierait les résultats. Les projections des Nations Unies présentent trois scénarios tout à fait différents qui démontrent l’importance des facteurs démographiques. A l’inverse, les hypothèses adoptées en matière nutritionnelle en ce qui concerne la résorption du déficit relatif aux besoins énergétiques et la diversification des régimes alimentaires sont prudentes: le niveauénergétique que les pays en développement devraient atteindre en 2050 équivaudrait au niveau que prévoit la FAO pour l’Asie orientale en 2010, et le niveau de diversification des régimes alimentaires adoptés est assez proche du niveau projeté par la FAO pour l’ensemble du monde en 2010.

1.6 De tels scénarios permettent d’évaluer avec plus de facilité les conséquences des différentes hypothèsesconcernant l’évolution démographique et les changements de types nutritionnels en 2050; ils ont été adoptés pour les raisons suivantes:

* Les projections des Nations Unies portent jusqu’en 2050 et couvrent une période assez longue pour que les facteurs démographiques jouent pleinement leur rôle.
* La croissance démographique devrait, pense-t-on généralement, se stabiliser...
tracking img