Ratios mcdonough

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2421 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Actualité bancaire
NUMÉRO 471
28 octobre 2002

Trois questions à Jean-Marc Lacombe
page 3

Projet de directive DSI
page 4

La lettre de la profession bancaire

RATIO MC DONOUGH : DERNIÈRE ANNÉE DE NÉGOCIATION
Le nouveau ratio de solvabilité destiné à affiner la mesure du risque entrera en application à la fin 2006. Son application représente pour les banques une réorganisation, unprojet complexe auquel elles ont déjà largement commencé à se préparer.

Moneo à Paris
Payer les petits achats quotidiens, la baguette ou les journaux, sans avoir à chercher la monnaie, c’est ce que pourront faire les Parisiens et les habitants d’Ile de France dès le mois de novembre avec l’arrivée de Moneo. Déjà utilisé dans plusieurs régions par plus de 600.000 personnes, le porte-monnaieélectronique (Pme) offre à tous rapidité, souplesse et sécurité. Chacun sera libre d’utiliser ou non ce nouveau moyen de paiement inséré dans la plupart des cas sur la carte bancaire. Certes, comme toute nouveauté, Moneo soulève de multiples interrogations de la part des associations de commerçants et de consommateurs auxquelles la société BMS, chargée du développement du Pme, s’emploie à répondre. LesFrançais sont en tout cas intéressés : selon une étude de la commission européenne de décembre 2001, 42 % des Français se sont déclarés prêts à utiliser le porte monnaie électronique pour une moyenne européenne de 34 %. La création d’un nouveau moyen de paiement est un véritable événement : le dernier en date était la carte bancaire qui, après des débuts un peu lents, est devenue aujourd’hui unobjet familier indispensable.

a négociation du Comité de Bâle avec l’ensemble des banques pour la mise en place d’un nouveau ratio de solvabilité mondial entre dans sa cinquième année. Dans un an, en octobre 2003, le Comité de Bâle va publier ses recommandations et le ratio Mc Donough remplacera fin 2006 le ratio Cooke vieux de plus de dix ans et devenu inadapté en raison de la sophisticationcroissante des activités bancaires et des pratiques développées par les banques pour mesurer les risques. Ces nouvelles recommandations seront traduites dans une directive européenne qui s’appliquera également en 2006 à tous les établissements de crédit en Europe. L’objectif est de définir un cadre réglementaire commun à toutes les banques permettant une gestion plus fine des risques et un meilleurcontrôle.

L

Des points d’achoppement subsistent A la demande du Comité de Bâle, les entreprises bancaires préparent actuellement des simulations : celles-ci permettront de vérifier que les besoins en fonds propres ne varieront pas trop en moyenne par rapport au ratio réglementaire actuel de 8 % même si les composantes de ce ratio seront naturellement affectées par la reconnaissance d’unrisque "nouveau" : le risque opérationnel. Au vu des résultats de cet exercice, le Comité de Bâle pourra éventuellement corriger certains points lors de la publication du dernier document consultatif au printemps 2003. En règle générale, les banques françaises souhaitent que les principes de base ne soient pas abandonnés pour tenir compte de situations particulières :



Actualité bancaire • Parexemple, pour éviter un renchérissement du coût des crédits aux PME généré par une gestion plus fine des risques constatés, d’autres mesures auraient pu être prises en compte (au lieu d’un allègement forfaitaire, déconnecté de la réalité, des besoins en fonds propres sur ces crédits). • De même, le traitement "bâlois" des garanties, au sens large, devrait être amélioré pour tenir compte de lacouverture réelle des risques qu’elles apportent ; notamment pour les crédits spécialisés (en particulier, les financements de projets remboursés par les "cash flows") et les titrisations assorties de garanties financières, permettant dans tous les cas la sortie. • Elles constatent aussi que des divergences demeurent entre les besoins en fonds propres calculés selon les normes réglementaires et...
tracking img