Reassurance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3283 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Chapitre 1 : notion et histoire de la réassurance

Section 1 : définition de la réassurance :

Section 2 : histoire de la réassurance :


Chapitre 2 : principe de fonctionnement de la réassurance

Section 1 : principes généraux  :

Section 2 : Les formes de la réassurance :

Conclusion

Introduction :

La réassurance est inconnue dugrand public. Qui imagine que sa police d’assurance responsabilité civile auto, sa police d’assurance contre l’incendie ou sa police d’assurance-vie est réassurée? Qui imagine que son assureur s’assure lui aussi auprès d’un autre assureur, appelé réassureur?
La réassurance est une activité très particulière; même au sein des compagnies d’assurance, la relation avec le ou les réassureurs n’estmaîtrisée que par quelques collaborateurs: le directeur général et les employés du département réassurance. De plus, elle constitue un instrument de premier plan pour toute organisation soucieuse de la bonne gestion de ses risques. Bien qu’utilisée dans tous les secteurs d’activité de l’assurance, elle demeure fortement orientée vers l’assurance non-vie. 
La réassurance est un mécanisme permettant detransférer en tout ou en partie le risque accepté par un assureur vers un réassureur afin de limiter ses engagements. A ce titre, la réassurance est familièrement qualifiée d’assurance au deuxième degré dans la mesure où elle consiste en une véritable assurance des assureurs. En conséquence, elle représente un des secteurs d’activité les plus méconnus du public en raison d’une absence de relationdirecte entre les réassureurs et les assurés.
Pour bien éclairer notre sujet, on procédera dans un premier lieu à la définition de la réassurance ainsi qu’un bref passage historique et ensuite on s’enchainera sur l’étude des mécanismes et les formes de la réassurance.

Chapitre 1 : notion et histoire de la réassurance

Section 1 : définition de la réassurance :
C’est l’opération parlaquelle un assureur cède une partie de ses risques à un réassureur qui en accepte la charge, dans des conditions fixées par un contrat.
Pour simplifier la Réassurance est l’assurance de l’assureur.
La réassurance permet donc à l'assureur de se décharger d'une partie des risques qu'il a souscrits, mais dont il continue à être juridiquement responsable, de sorte que le contrat d'assurance subsisteentièrement, sans aucune modification, et que l'assuré n'a aucun recours légal contre le réassureur.
L'assurance et la réassurance sont fondées sur le même principe : la mutualisation des risques.
Un assureur est toujours préoccupé par la couverture de risques susceptibles d'entraîner des pertes insupportables pour lui, et pouvant mettre en péril son équilibre financier, tels que :

Les grandsrisques indépendants (avion, navire, raffinerie ...) ;
- Les risques nouveaux ou mal connus (pollution, risque atomique, RC Produits, RC de certaines professions ...) ;
- Les petits risques dont un grand nombre peut être touché par un même événement, c'est-à-dire les cumuls (catastrophes naturelles telles que tempêtes ou tremblement de terre, risques de crédit, risques technologiques, etc.).
Lesopérations de réassurance, qui utilisent à la fois la mutualisation et la dispersion des risques, permettent à l'assureur :

- De conserver des risques plus homogènes,
- De redistribuer les risques importants,
- De compenser les risques catastrophiques,
- D'augmenter ses souscriptions grâce à une capacité,
- D'accéder à de nouvelles branches ou à des risques encore mal connus,
- D'alléger satrésorerie par la procédure de sinistres au comptant.

Section 2 : histoire de la réassurance :

* Les origines
Les origines de l’assurance nous ramènent aux premières civilisations de Mésopotamie et d'Egypte (lois relatives à l'assurance du Code d’Hammourabi à Babylone au XVIIIème siècle avant J.C.). La Réassurance n’est apparue que bien après l’Assurance, car tout naturellement,...
tracking img