Rebelles au nom de la justice - antigone et médée

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1200 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
REBELLES AU NOM DE LA JUSTICE
Médée d’Euripide et Antigone de Sophocle

Le statut de la femme a connu beaucoup de changements depuis l’époque antique jusqu’à aujourd’hui. Si de nos jours la femme jouit d’un statut quasiment égal à celui de l’homme, il n’en est pas de même à l’époque de la Grèce antique. La femme, en ce temps-là, est inférieure à l’homme, dépendante de lui. Considéréecomme un être humain faible, surtout physiquement, et ignorant, ses conditions de vie sont dures et elle est souvent indésirable à la naissance. Cependant, dans plusieurs tragédies grecques, les femmes tenant le rôle principal se démarquent de leurs consœurs par leur courage et leur forte personnalité. Médée, héroïne de la tragédie d’Euripide portant le même nom, et Antigone, personnage fémininprincipal de celle de Sophocle aussi portant le même nom que l’héroïne, font partie de ces femmes grecques hors du commun par leur courage et leur forte personnalité. Victimes d’injustice, elles se rebellent toutes deux pour faire face à ceux qu’elles considèrent désormais comme leurs ennemis et cherchent à se faire justice en punissant ces derniers, s’élevant ainsi au-dessus de leur statutd’infériorité.

Ces deux importantes héroïnes de la tragédie grecque, Médée et Antigone, sont deux femmes rebelles, pour des raisons différentes et chacune à sa façon.
Lorsque Médée est désertée par Jason, son mari, pour une autre femme, la fille du roi de Corinthe, Créon, elle ne baisse pas la tête et ne se résigne pas à accepter son sort, comme une autre femme de son époque l’aurait fait. Aucontraire, elle s’emporte violemment, et le désir de vengeance l’habite complètement. Effectivement, elle n’accepte pas son statut d’infériorité ou de femme vaincue et veut prouver sa puissance et sa forte personnalité : « […] pas un de ces gens-là [Jason, Créon et sa fille, future épouse du mari de Médée] n’aura à se félicité de m’avoir broyé le cœur. »[1] Alors, elle se rebelle, tout d’abords, enempoisonnant la future épouse de Jason et son père, Créon, les deux sources de son malheur, ensuite, en assassinant ses propres enfants, fils de Jason, pour se venger de celui-ci et lui faire goûter la coupe de malheur qu’elle a bue.
Quant à Antigone, voyant un de ses frères privé de sépulture, rite très important aux yeux des grecs et considéré comme absolument nécessaire pour le défunt,par le roi de Corinthe, Créon, elle se révolte contre cette injustice et se rebelle en défiant l’ordre royal. Ainsi, sans crainte des conséquences de son insoumission à l’autorité d’un puissant homme, cette femme donne une sépulture à son frère en suivant son code d’honneur : « [Je] serai fière de mourir en agissant de telle sorte. C’est ainsi que j’irai reposer près de [mon frère], chère à quim’est cher, saintement criminelle. »[2] De même elle est perçue : criminelle aux yeux du roi, car révoltée contre ses lois, sainte à ses yeux et, selon elle, aux yeux des Dieux parce qu’elle obéit à leurs lois qu’elle trouve plus justes. Comme Médée, elle se rebelle et se démarque des femmes de son temps.
Même si chacune de ces femmes se révolte à sa manière et pour une raison différente,toutes les deux se ressemblent dans leur façon de punir les hommes injustes : c’est à travers leur famille qu’elles les frappent de malheur. En effet, Médée se venge de l’injustice que Jason, Créon et sa fille lui ont faite en tuant un ou des membres de leur famille. Tout d’abords, elle empoisonne la future épouse et celle-ci meurt d’une mort atroce devant les yeux du roi de Corinthe, son père, quirend l’âme lui aussi du même poison, en se lamentant sur le sort de sa fille. Ensuite, après l’avoir privé de son prochain mariage tant espéré, Médée punit son mari, Jason, en assassinant leurs deux enfants. Cet infanticide abominable, aussi douloureux pour l’héroïne, est « le coup fatal »[3] qui broie le cœur de Jason, qui enfin connaît le feu qui a consumé le cœur de sa femme. De même, le...
tracking img