Recettes fiscales et dettes publiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6681 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cet article est disponible en ligne à l’adresse : http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=REDP&ID_NUMPUBLIE=REDP_172&ID_ARTICLE=REDP_172_0209

Comment intégrer le risque dans le calcul économique ? par Christian GOLLIER
| Dalloz | Revue d'économie politique 2007/2 - Volume 117
ISSN 0373-2630 | pages 209 à 223

Pour citer cet article : — Gollier C., Comment intégrer le risque dans lecalcul économique ?, Revue d'économie politique 2007/2, Volume 117, p. 209-223.

Distribution électronique Cairn pour Dalloz. © Dalloz. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscritepar votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.

Christian Gollier*
Dans cet article, j’expliquepourquoi il est raisonnable d’actualiser des coûts et bénéfices futurs sans risque à 4 % à court terme et à 2 % à long terme. La prise en compte du risque du projet d’investissement doit se faire par l’imputation de primes de risque aux cash-flows futurs plutôt que par une hausse arbitraire du taux d’actualisation. Il faut aussi tenir compte des valeurs d’option de report de l’investissement. Cecisuggère que la baisse du taux d’actualisation récemment proposée par le Commissariat au Plan ne devrait pas augmenter massivement le nombre de projets d’investissement public dont la VAN est positive, si la prise en compte du risque est convenablement intégrée au calcul économique. analyse coût-bénéfice - actualisation - prime de risque - investissement public

How to integrate the risk into theeconomic calculation?
In this paper, I explain why it is sensible to discount future risk free costs and benefits at a rate of 4 % in the short run and of 2% in the long run. The riskiness of future cash flows must be taken into account by imputing risk premia rather than by an arbitrary increase in the discount rate. Option values must also be integrated in the analysis. This suggests that therecent reduction of the discount rate proposed by the Commissariat au Plan should not massively increase the number of public investment projects with a positive NPV if risk is correctly integrated in the cost-benefit analysis. cost-benefit analysis - discounting - risk premium - public investment Classification JEL: H43, D92

Ce texte cherche avant tout à proposer une approche simple à la prise encompte du risque dans l’évaluation des investissements collectifs. Il ne fait que synthétiser un vieux débat sur ce sujet sous une forme que j’ai voulu la plus pédagogique possible, en évitant tout développement théorique inutile.
* Université de sciences économique, Toulouse.

REP 117 (2) mars-avril 2007

• ARTICLES

Comment intégrer le risque dans le calcul économique ?

210————————————————————————————————————————————————————— Christian Gollier

1. Justification de la VAN en incertitude
On considère une économie « à la Lucas (1978) » en temps discret, avec un agent représentatif éternel. L’existence d’un agent représentatif dans une économie hétérogène est démontrée par exemple par Constantinides (1982). Gollier (2001a) montre comment prendre en compte l’inégalité des richesses dans le calculéconomique. L’espérance de vie infinie de l’agent représentatif signifie implicitement que les consommateurs intègrent les préférences de leurs descendants comme si c’étaient les leurs. Cet agent représente les générations présentes et futures. Dans ce modèle, je ne cherche pas à expliquer la croissance économique. Elle prend la forme d’un vecteur exogène de variables aléatoires...
tracking img