Recherche bientraitance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2174 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Démarche

Une génération plante un arbre, la suivante profite de son ombre.

PROVERBE CHINOIS

Présentation 1

Question 2

Qui me conduit à un début d’hypothèse 2

Pédophilie. Sources de toutes maltraitances et de toutes les formes de maltraitances ? 3

Le tabou de l’inceste 3

Tabou 4

Silence (s) 4

Patriarcat & misogynie 4

Système social 4

PrésentationCheval de bataille devenu l’anti-pédophilie (auparavant l’anti-fascisme), suite au choc de “ l’affaire Dutroux ”, qui a aussi été une prise de conscience[1], aujourd’hui je n’utilise plus que le terme de “ pour la bientraitance ” dans la mesure du possible, c’est-à-dire dans un discours non scientifique, en lieu et place de “ contre la maltraitance ”, contre l’inceste, la violence domestique, lapédophilie. En fait contre l’abus envers des personnes en état de faiblesse, ce qui en terme juridique se dit “ abus de faiblesse ”.

(…( J’essayais avant cela avec la philosophie de penser ce problème, et entre 2001 et 2005 j’ai observé “ sur le terrain ” dans la rue, presque à la rue… Beaucoup de choses[2]… Maintenant j’étudie.

Question

J’ai remarqué dans des reportages télévisés sur lestribus noires africaines que, suite à des rituels et peut-être des initiations mystiques, les personnes se mariaient entre gens du même âge ; corrélation faite avec les peuples retirés d’Amazonie. Peut-être chez ceux-ci n’existait ni inceste ni pédophilie, de peur que ça n’entraîne un danger pour le groupe par exemple.

Ceci me conduit à me demander si au cours de notre Histoire, celle desCivilisations dites avancées : Chine, Égypte, Grèce, Inde, chez les Mayas, que ce soit notre moyen age, en Perse, ou à Rome s’il n’y a pas eu et qu’il y aurait donc dans la nôtre aussi aujourd’hui, une espèce de compromission consensuelle, allant du silence et du “ taire ”, au faire et laisser faire. Que se trouve ainsi l’émergence d’un concept social sexuel ayant trait à la pédophilie. Je veux dire quisoit issu de la socialisation des peuples et des clans, en cités, en sociétés, en Civilisations ; ce qui nous aurait conduit à la situation que l’on connaît aujourd’hui à ce sujet.

Qui me conduit à un début d’hypothèse

Dire que l’on peut en psychologie sociale, expliquer la discrimination et qu’il est devenu possible d’éduquer par des séances pédagogiques les personnes[3], n’y aurait-il pasune déviance sociale sexuelle sous-jacente à chaque Civilisation, dites avancées ? Concernant ceci n’y a-t-il pas une thérapie sociale à réaliser ? On ne peut pas faire de thérapie à une société, direz-vous ? Non, mais on peut toutefois évoquer la psychopathologie sociale et la psychiatrie sociale[4], en bref : prouver que l’apparition de la psychopathologie est liée au contexte d’une classesociale ; de là, étendre le concept à une société, une Civilisation… Plurielle.

Par le peu de psychologie sociale que j’ai fait à ce jour, je me demande si ça ne viendrait pas d’un processus comme celui de la “ différentiation sociale[5] ”, de la “ catégorisation sociale[6] ” ou la “ soumission à l’autorité[7] ” que décrit et démontre la psychologie sociale. Ni que ce ne soit pas une pathologie,car ça n’a pas un “ sens ” et de plus, qu’au vu des chiffres, les proportions que ça prend, qu’il ne s’agit non seulement d’individus mais d’une “ logique absurde ”, d’une pathologie de la société et des Civilisations.

En ce lieu, j’en évoque l’origine, sur un plan théorique, et non pas l’état, soit les comportements psychologiques, l’existence de réseaux, des pathologies retrouvées par de tellesaffaires. La pédophilie est le nom d’un trouble mental désignant l’attirance sexuelle envers des enfants. Ce que j’aimerais dégager est une définition psychosociologique : la distinction du phénomène de l’exploitation sexuelle des enfants. Je refuse d’adhérer sans réflexion supplémentaire à une résolution conceptuelle de la maltraitance par l’acceptation de l’idée que son origine naisse que...
tracking img