Recherche sur le romantisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3642 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Romantisme

Comment s’explique l’état d’âme romantique? :
- on s’aperçoit que la raison ne peut tout expliquer.
- on pense qu’on ne pourra pas réaliser le progrès et l’âge d’or,
c’est-à-dire le bonheur proclamé par les philosophes des Lumières.
- la délusion face à la Révolution et à la période napoléonienne: lesidéaux de liberté, d’égalité et de fraternité ne sont pas respectés.

L’état d’âme romantique naît de la conscience de la perte de toutes les illusions, tout en conservant l’aspiration à l’infini et à l’éternité, à un bonheur sans limites.
Le Romantisme, en tant que mouvement culturel organisé, naît en Allemagne, et c’est tout d’abord un mouvement philosophique qui s’oppose à laphilosophie des Lumières (Kant, Fichte, Schelling, Hegel et Schiller).

Ses caractéristiques essentielles sont :
- recherche de l’harmonie primitive avec la nature, d’une vie riche, totale et heureuse.
- contradictions (antinomies) : 1) mélancolie pour le bonheur perdu; 2) enthousiasme pour le bonheur futur.

Comment surmonterces antinomies? Diverses tentatives :
- le sentiment, quelque chose d’illimité, indépendant de la réalité, vie pure de notre esprit. Ce sentiment, chez les Latins, est très souvent accompagné de la méditation. On doit noter que leur réaction à la philosophie des Lumières se fait justement au nom du sentiment.
- l’évasion sentimentale : àtravers trois procédés :
- la fuite dans le temps (le Moyen Age en particulier, qui sera réévalué, après une longue période d’oubli).
- la fuite dans l’espace (appelée également exotisme) : recherche de nouvelles sensations dans un cadregéographique en dehors de la norme : on peut l’observer dans l’œuvre de Chateaubriand ou dans celle de Victor Hugo.
- la fuite vers des mondes imaginaires: c’est l’expérience du rêve, de la rêverie, de l’imagination libérée.
- l’extase amoureuse (influence du mysticisme amoureux de LaNouvelle Héloïse de Rousseau tout d’abord sur l’œuvre de B. Constant et sur celle de G. Sand). Le nouveau mysticisme, contrairement à celui de Dante, élève vers le ciel la femme telle qu’elle est, avec tout le poids de sa nature sensible, et l’adore comme une idole.
- la nature : on peut fuir les bornes de la vie dans le contact immédiat et total avec la nature, danslaquelle palpite la vie divine (présence de Dieu). Influence de J.-J. Rousseau : image d’une nature amie, confidente, consolatrice. On peut vivre en sympathie avec la nature, comme avec les hommes. On arrive à la transfiguration anthropomorphique de la nature : les phénomènes physiques sont interprétés avec des termes tirés de l’expérience psychologique et vice versa. Le thèmecentral de cette conception de la nature c’est celui de la fusion de l’individu avec le tout, avec l’infini. A la base de toute cette interprétation de la réalité, il y a le panthéisme, doctrine selon laquelle Dieu s’identifie avec le monde, la Création. On doit noter que le Romantisme se balance entre deux pôles : l’individualisme et le mysticisme.- l’art : dans le monde de l’art, l’homme est parfaitement libre, exempt de toute contrainte et de toute limitation. Les antinomies (individu et cosmos; raison et sentiment; réflexion et fantaisie; conscience et inconscience; esprit et sens) se réconcilient en une totale heureuse harmonie, justement dans le monde de l’art. Mais l’art, en tant qu’expérience humaine, ne...
tracking img