Recherche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1516 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans Bourlinguer, Blaise Cendrars écrit : « Je tiens l’argent en mépris. La vie est ailleurs. Le tien, le mien, le tien, jamais le sien, sinon pour l’en dépouiller ! Je m’étonne que les gens se passionnent pour ce truc-là et s’empoisonnent l’existence pour laisser ou toucher un héritage. » Pensez-vous, comme Cendrars, que le désir ou la possession d’argent fasse négliger la valeur véritable del’existence ?

_____________________________________________

L’argent, dont «l’unité de mesure » est la monnaie, a comme objectif premier de faciliter les échanges entre les différents agents économiques, à savoir les ménages, les entreprises, l’état et le tiers-monde. Avant la conception de la monnaie, les gens pratiquaient le troc qui constituait à échanger un bien contreun autre bien de valeur plus ou moins similaire. Ce moyen d’échange causait fréquemment de nombreux litiges. C’est pourquoi au fil des années, on a inventé un moyen d’échange plus sécurisant, plus rapide et plus commode. A l’heure actuelle, vivre sans argent est parfaitement inconcevable. Nous dépendons tous de son pouvoir. Certains en arrivent même à considérer la possession d’argent comme unefin en soi jusqu’à oublier que l’existence humaine ne se résume pas qu’à ce rudimentaire système commercial. Est-il, dès lors, probable comme le dit Cendrars dans Bourlinguer, écrivain suisse du 20e siècle, que le désir ou la possession d’argent fasse négliger la valeur véritable de la vie ? C’est ce que nous allons tenter de découvrir à travers différents arguments au profit ainsi qu’au détrimentde la thèse précédemment énumérée. Aussi, nous débuterons par les arguments en faveur de l’énoncé de B.Cendrars.

Premièrement, il faut savoir que posséder de l’argent n’est pas sans conséquence. En effet, la personne fortunée a souvent comme principal défaut de couper tous liens avec son entourage. Ceci par crainte que ses proches ne le soient que par intérêt. L’homme moderne vit dans laperpétuelle angoisse de perdre son argent. Dans de nombreuses situations, la principale cause de querelles est due à l’argent, en l’occurrence, aux héritages qui multiplient les discordes jusqu’à éclater des familles entières. Posséder de l’argent amène certaines personnes à devenir avides et mégalomanes (« L'abus du désir d'argent se développe, la démesure dans le désir d'argent augmente »). Pour unepersonne caractérisée comme telle, dès qu’elle acquiert beaucoup d’argent, elle n’en a jamais assez. Il lui en faut toujours plus comme le dit François de Closets, journaliste et producteur français.
L’argent est donc une spirale infernale dévastatrice en termes de relations familiales, sociales et même conjugales.

Deuxièmement, l’argent rend destructeur. Les personnes qui le possèdent enquantité suffisante telles que certaines stars, certains hommes politiques, ou bien même certaines personnes ordinaires croient que parce qu’ils possèdent énormément de biens, sont autorisés à agir comme bon leur semble. Selon les Nations Unies, en 1999, la fortune des 225 individus les plus riches étaient égale au revenus annuels des 2500000000 d’êtres humains les plus pauvres. Plusieurs d’entre euxdéfient même l’autorité tel qu’Oussama Ben Laden, issu d’une famille richissime d’Arabie Saoudite, avec l’attentat contre les tours du World Trade Center et Le pentagone. Il y a également Saddam Hussein exécuté par pendaison pour crimes contre l’humanité, Fidel Castro, dictateur cubain,… Ces destructeurs sont donc prêts à tuer pour l’argent ! La vie humaine passe après un bout de papier. « Seul lesuccès importe, et s’il faut passer par un mauvais chemin pour y parvenir, peu importe, ce chemin n’est qu’un passage et se fait oublier une fois le résultat obtenu. Je peux donc être malhonnête, voler, détourner des fonds, vendre de la drogue ou des armes, pourvu que je produise des richesses ». Le raisonnement des destructeurs se résument à peu près à cette phrase extraite d’un article...
tracking img