Recherche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1438 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans quelle mesure, le personnage tragique peut-il vous concerner ?

La tragédie a souvent été considérée comme le plus grand genre dramatique (par opposition à la comédie). Ce jugement peut s'expliquer par une impression que la tragédie donne au spectateur (et au lecteur), celle d'un éloignement. Il s'agit d'un des traits fondamentaux de la tragédie: elle élabore en effet un mondetextuel qui crée une distance par rapport à la réalité quotidienne. Le fait que la tragédie se joue à distance a pour conséquence d'agrandir, d'amplifier, d’accroître, de sacraliser (de diviniser) même ce qui y est représenté.

Il est alors légitime de se demander si l’Homme d’aujourd’hui peut s’identifier au personnage tragique de l’antiquité.

Il est vrai que le personnage tragique présenteune différenciation flagrante avec le personnage contemporain .Néanmoins on peut noter quelques similitudes entre ces personnages.

Le personnage tragique se trouve souvent dans une position redoutable.En effet, issue de confrontations avec des forces divines qui contrôlent le monde. Le personnage tragique est conduit parmi les conflits et les alternances de joie et depeine.

Les auteurs de la tragédie (classique et antique) vont aux sources de l'histoire antique pour nourrir leurs œuvres .En effet on peut remarquer que toutes les tragédies se déroulent à cette époque.
Appriori le personnage tragique ne peut pas nous concerner car il appartient à une époque lointaine où la civilisation était complètement différente de la sociétéactuelle.
Nous remarquons que dans toutes les œuvres du corpus, les personnages appartiennent soit à l’antiquité grecque, soit romaine.
En effet, la tragédie de Corneille (Horace) se déroule durant l’époque romaine ; une sanglante guerre oppose deux villes, Albe et Rome. Sabine, dont les trois frères combattent pour Albe, a épousé un Romain, Horace .De là, un choix décisif s’offre aHorace : faire la guerre aux romains et recevoir les honneurs de sa patrie et perdre sabine ou bien ne pas faire cette guerre et garder l’être qu’il aime.
Le conflit qui déchire le héros Horace, traduit les obstacles qu'il rencontre sur le chemin de la grandeur. Effectivement, il se heurte à une crise morale qui l'accable qu’il doit surmonter. Le plus souvent, dans les œuvres tragiques, l’amour duprotagoniste se heurte à l'honneur.

D’autres parts le conflit vient souvent de l'impossibilité d’un amour qui donne naissance à la jalousie et, parfois, se transforme en haine. Il conduit à la perte des amants (comme des aimés) : la haine triomphe généralement dans le crime et l'amour dans le suicide.

De là, on peut voir dans le personnage de Phèdre un héros tout en sentiments et enpassions amoureuses .Sa psychologique est très fouillée .En effet l'intérêt de cette analyse est surtout porté sur les incertitudes et sur la progression des sentiments du personnage.
Dans sa préface de Phèdre Racine décrit alors l’amour comme « une passion tragique, irrésistible, égoïste et surtout, impossible ».

De plus, dans la mesure où le personnage tragique appartient à une catégoriesociale différente de la notre, il ne peut nous concerner.

En effet, tous les personnages tragiques appartiennent à une catégorie sociale souvent élevée liée à la royauté. De là, on peut voir dans « le roi se meurt «  d’Eugène Ionesco un roi à la veille de la mort. Par son haut statut social, le roi se croit immortel .Il pense qu’il va échapper à la mort parce qu’il est roi.Néanmoins, le personnage tragique est souvent contrôlé par des forces .Elles sont souvent de l’ordre de la divinité .Nous ne pouvons donc pas nous identifier à ce personnage tragique dans la mesure où il est contrôlé pas ces êtres divins.

On peut voir dans Phèdre que toute l’œuvre est centré autour des dieux de la mythologie grecque .En effet ,Phèdre est un personnage qui subit la colère de la...
tracking img