Reflexe myotatique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (863 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Réflexe myotatique, phénotype et maintien de la posture | |Le maintien de la posture nécessite un réajustement permanent et réflexe, de l'état de contraction des muscles extenseurs et fléchisseursappelé tonus musculaire. Le réflexe myotatique, élément principal de ce maintien, se définit comme la contraction réflexe d'un muscle en réponse à son propre étirement. Cette réponse peut êtreconsidérée comme un aspect du phénotype de l'organisme.
Comment l'activité musculaire participe-t-elle au maintien de la posture ?
 
• Muscle et maintien de la position debout
Quels sont les muscleintervenant dans la station debout ? Pour détailler la musculature des jambes, il est possible de consulter le site "Muscle Atlas" qui précise l'insertion de tous les muscles du corps.
[pic]Travauxpratiques
• Objectif :
Mise en évidence du réflexe myotatique
I) Étudier les variations du tonus musculaire en fonction de la posture
Pour cela des électrodes sont disposées sur le muscle soléaire (undes muscles du mollet avec les deux gastrocnémiens) et sur le jambier antérieur comme le présentent les deux photographies ci-dessous en respectant le branchement préconisé par le logiciel utilisé("Refmyo" par exemple).
|[pic] |[pic] |
|Position des électrodes sur le |Position des électrodes sur le |
|soléaire|jambier |

Les électrodes sont reliées à une interface EXAO afin d'enregistrer l'activité électrique de ces deux muscles.
Une première étude permet de bienpréciser le rôle de chacun de ces deux muscles dans le mouvement de l'articulation. Enregistrer sur 10 secondes en réalisant des mouvements d'extension et de flexions du pied. L'activité des deux musclesest alors mise en évidence mais souvent l'alternance n'est pas réalisée car il est difficile d'inhiber totalement le tonus du muscle antagoniste. Suivant les sujets, les résultats sont plus ou...
tracking img