Reflexion politque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (471 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Un pavé dans la mare des hommes et femmes politiques certes mais a-t-on envie d’entendre la réalité et d’accepter de devoir faire des efforts ? Le seul qui s’inquiétait de l’ampleur de la dette en2002 et 2007 et avait pour programme de la réduire c’était Bayrou. Il n’a pas été élu. Ce n’était donc pas un sujet d’inquiétude du peuple qui a préféré croire à des promesses qui n’engagentnaturellement jamais celui qui les fait mais ceux qui y croient.

Les déclarations de Sarko ont été faites avant la crise dont il faut se souvenir qu’elle a porté le niveau des déficits public annuels françaisà 8,5% du PIB et détérioré le rapport entre actifs cotisants d’une part et retraités d’autre part en précipitant plusieurs centaines de milliers de personnes dans le chômage. La crise a détruitl’équivalent de 1 an de PIB mondial ! La dégradation du déséquilibre a été accélérée. Nous ne sommes plus dans le même monde en 2010 par rapport à 2007 et l’enjeu est de pérenniser le paiement des retraitesactuelles (ils les ont baissées de 20% en Grèce) et d’assurer le financement des retraites futures. La réforme bénéficie donc directement aux retraités actuels, c’est le principe de la solidaritéintergénérationnelle de la retraite par répartition à laquelle nous sommes tous attachés. Elle n’assure pas pour autant l’équilibre à longue échéance du système et il faudra à l’avenir encore sans doutedurcir les termes de l’équation.

Outre la pérennisation du système, un des enjeux de la réforme est d’écarter tout risque de dégradation de la notation de l’Etat français (AAA) ce qui renchériraitmécaniquement le coût de refinancement de l’Etat (le service de la dette, à savoir le simple paiement des intérêts, représente je crois le second budget de l’Etat derrière l’EN) et réduirait encore lesmarges de manœuvre des générations futures.

Les acteurs économiques se sont tous appauvris du fait de la crise et il va falloir payer la facture. Là où le bat blesse c’est que l’effort est...
tracking img