Reflexion sur le temps ( devoir de philo sur la cosmologie )

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2783 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le temps est quelque chose qui nous échappe. Que ce soit dans une approche scientifique ou philosophique, il n'y a toujours pas aujourd'hui de réponse assurée à la question suivante : qu'est ce que le temps ? Comme le disait Saint Augustin dans ses Confessions , tout le monde comprend ce qu'est le temps lorsqu'il entend le mot, mais quand on lui demande de le définir, il en est incapable. C'estlà tout le paradoxe qui nous a fait nous interroger sur cette notion. La première évidence qui se montre à nous est que le temps est une sorte de cadre à notre connaissance. En effet, pour connaître quelque chose, il faut en avoir fait l'expérience. Par exemple, pour savoir ce qu'est la douleur, il faut avoir fait l'expérience de la souffrance. Or cette expérience ayant eu lieu, elle se situenécessairement dans un temps donné : elle a commencé à un moment et s'est terminée à un autre. Le temps est donc un cadre de connaissance. La connaissance ( sans rentrer dans le débat entre les empiristes, qui pensaient que la connaissance découlait de la perception , et les rationalistes ou dogmatiques, qui pensaient que la connaissance était déjà présente en nous de façon a priori) est, selon nous,liée à un objet et cet objet est situé dans l'espace et le temps. De plus, nombre de philosophes pensaient que la connaissance était surtout une affaire de répétition. Or la répétition est une succession de choses, d'événements, plus ou moins identiques, qui ont lieu pendant des moments différents. Par exemple, admettons que je n'ai jamais vu d'arbre. Or, un jour, je me rends dans une foret. Je vaisapercevoir une grande chose marrons avec des appendices qui partent d'une base liée au sol et qui se finissent par des choses vertes. On va me dire qu'il s'agit d'un arbre, de telle espèce. Puis, je verrais un second arbre, d'une autre espèce, que je vais reconnaître comme étant un arbre grâce à sa ressemblance avec le précédent, puis je verrais un troisième arbre etc … Cette répétition dephénomènes perceptibles m'apportera ainsi la connaissance des arbres.
Bref, le temps est intimement lié à notre connaissance. Mais pourquoi s'attacher autant à ce lien ? Peut être est ce parce que la connaissance est ce qui nous permet d'appréhender le monde par le moyen de nos sens et de notre intellect, de notre raison. En tant qu'êtres pensants, nous sommes en quelque sorte « connectés » à ce mondequi nous entoure pour exister, ne serait ce parce que nous y évoluons.
Comme nous l'avons dit, le temps est ce par quoi se situent les choses. Mais il est aussi profondément lié à notre existence même, tout simplement parce que nous ne sommes pas des êtres infinis. Bien au contraire, par rapport au monde, à l'Univers, au cosmos, nous ne sommes qu'une minuscule seconde d'un temps que beaucouppensent infini. En comprenant ceci, que nous ne sommes pas grand chose par comparaison au reste du monde, et surtout, en comprenant que nous allons mourir, le temps prend toute son importance. Le temps, quelque qu'il puisse être, est la mesure de notre existence, qui durera un nombre X d'années, de mois, de semaines, d'heures etc … Peut être est ce même là ce qui nous tue. Du moins, il est le témoin denotre vie dans le sens où nous y sommes soumis. Nous vivons avec lui , scindant notre quotidien en jours, nos jours en heurs etc.. Somme toute, pour comprendre le pourquoi de notre existence finie, nous avons besoin de comprendre ce qu'est le temps. C'est pourquoi la philosophie se penchera sur la définition du temps, notamment parce que son premier but, défini pendant la période antique, étaitd'apprendre à mourir en sage. Or comment mieux apprendre à mourir, autrement que par une doctrine éthique ou morale, que de comprendre ce par quoi nous mourrons ? A savoir le temps ?

Dans cette tentative de compréhension, nous devons tenté d'établir une définition de ce concept du temps. Question difficile si il en est. Déjà, il ne faut pas confondre le temps en lui même et la mesure du...
tracking img