Reflexion travail le dimanche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1522 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
A l'heure du "travailler plus pour gagner plus", le thème de l'ouverture des magasins le dimanche est plus que jamais en débat. Le principe de l'interdiction du travail le dimanche remonte à une loi de 1906 dans le but de réduire le temps de travail. Cependant cette interdiction n’est pas absolue, il existe un certain nombre de dérogations qui limitent cela, au cas par cas sur autorisation dupréfet ou du maire. Que ce soit dans les zones touristiques, ou pour quelques centres commerciaux qui ont déjà pris cette habitude depuis un certain temps comme la zone d’activité de plan de Campagne à Marseille, le sujet a fait quand même parler de lui dans les médias et chez les syndicats. Ceux qui pratiquent déjà l'ouverture le dimanche ne reviendraient pour rien au monde en arrière, constatant lapart des ventes réalisées ce jour là dans leur chiffre d'affaire. Ainsi, une proposition de loi a été inscrite à l’ordre du jour par Gérard Maillé en juillet dernier pour l’extension du travail le dimanche, des dérogations seront donc accordées aux zones d'activité touristique s'il est démontré que les ventes facilitent l'accueil des touristes par exemple.
Il y a aujourd’hui de nombreuses raisonsqui peuvent influencer un débat autour de la question de l’extension du travail le dimanche, et sur cette problématique là que nous allons étudier.
Après avoir étudié l’enjeu de l’extension de travail le dimanche, nous verrons les limites de cette pratique, au travers de l’éthique.

I – Principes relatif à la proposition de loi

La proposition de loi pose des règles pour encadrer etharmoniser et cette extension de travail. Il ne s'agit pas de généraliser le travail le dimanche, mais de le réserver aux commerces de biens et de services se situant dans les unités urbaines (Paris, Marseille, Lille) et à l'intérieur de «zones d'attractivité commerciale exceptionnelle» qui devront être définies (Champs Elysée, Plan de Campagne). Aussi, quel que soit le secteur d'activité, les magasinssitués dans la zone couverte (spas, vendeurs de voitures etc.) auront le droit d'ouvrir.
D’autre part, le texte prévoir le libre-choix du salarié avec droit de refus. Il faut donner la possibilité de travailler le dimanche, mais sur la base du volontariat, a affirmé le ministre du Travail.
Au niveau des compensations, il y aura un repos hebdomadaire un autre jour que le dimanche et pour larémunération elle doit au moins être égale au double de la rémunération habituelle.

II – L’extension du travail le dimanche ; un enjeu économique.

1) Contribue à relancer l’économie et la profitabilité des enseignes de commerce

Cette réforme constitue une solution pour soutenir l'emploi face à la crise. Luc Chatel a affirmé que «partout où les magasins ouvrent le septième jour, l'activité a étéfavorisée». Selon lui, «le commerce du dimanche, c'est des emplois et de la croissance». A partir du moment où cette possibilité est offerte sous la base du volontariat et dans l’optique de donner à la France un moyen supplémentaire pour se relever plus rapidement de la crise actuelle, cette extension ne peut être que bénéfique pour l’économie et les commerces. En promulguant cette loi, on entredans la devise du Président de la République «travailler plus pour gagner plus» pour ne pas augmenter la ruine de la société dans cette période de crise économique et financière.
L’éventuel doublement du salaire, pourrait permettre un pas supplémentaire pour la lutte contre les inégalités sociales et donc de relancer le pouvoir d’achat. Pourquoi empêcher celui qui le veut de travailler le dimanche ?Le travail dominical, c'est un jour de croissance en plus tout simplement.

2) Lutter contre les inégalités sociales :

Pour beaucoup, l’extension du travail le dimanche c'est la nécessité de travailler plus pour de l'argent, pour augmenter le pouvoir d’achat des ménages à faible revenu, voulant accéder à la propriété, ou aux loisirs, à la culture, aller en vacances etc. Ou encore...
tracking img