Reforme fiscale en algerie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1263 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
«Le gouvernement ne sait pas où il va». Algérie, réforme fiscale: Martine Aubry (PS) critique Chirac et Juppé.
INTERVIEW
PERRIGNON JudithTHENARD Jean-Michel
Les attentats font peser la suspicion sur les immigrés avec le
risque que se développe encore davantage le racisme. Avez vous été sensible, dimanche, à l'hommage que Jacques Chirac a rendu à «la communauté musulmane»?
L'hommage duprésident de la République est bienvenu, mais il arrive bien tard dans un climat que les gouvernements de droite ont institué dans notre pays: les lois Pasqua, la réforme du code de la nationalité, Folembray, les contrôles au faciès auxquels s'ajoutent récemment le discours musclé sur les charters. Ces attentats sont ignobles pour les victimes qu'ils entraînent et le climat de peur qui en résulte. C'estla raison pour laquelle nous devons soutenir la police et la justice dans leur action. Mais ils sont aussi ignobles parce qu'ils risquent de montrer du doigt toute une communauté déjà intégrée et d'accroître le racisme. Quand le préfet de police de Lyon explique, quelques heures après l'attentat devant l'école juive de Villeurbanne, que ce n'est pas étonnant que cela ait lieu dans la régionlyonnaise car beaucoup de jeunes de banlieues sont dans des réseaux islamistes, de quoi parle-t-il? Mesure-t-il les conséquences de tels propos. Quand des visages de Maghrébins, portraits-robots de soi-disant suspects contestés par une partie des enquêteurs, sont affichés partout en France, que cherche-t-on? Au moment où il faudrait faire preuve de cohésion nationale, on montre du doigt, on accuse, onfait le lit des extrémistes de droite comme sans doute des auteurs des attentats qui ne souhaitent pas l'intégration des populations arabes en France. Prenons garde. Ce climat délétère accroît le racisme, ce qui n'a pas été le cas pendant la guerre du Golfe où le climat politique était différent.
Vous pensez qu'il faut chercher la cause de ces attentats dans la politique algérienne de la France?Il faut, bien sûr, soutenir le gouvernement algérien contre le terrorisme dont souffre les Algériens. Mais c'est le moment de s'interroger sur l'aide aujourd'hui apportée sans conditions quant à la démocratisation du pays et au contrôle sur l'argent versé pour le développement économique et l'amélioration des conditions de vie des Algériens. Une grande majorité des Algériens n'en peuvent plus desexactions et meurtres violents de part et d'autre. Ils souhaiteraient, de la part de la France, lié historiquement et affectivement, disons-le, avec l'Algérie, un concours plus conditionnel au gouvernement.
Chirac ne vous convainc pas quand il explique que la position de la Franceest d' aider ceux qui souhaitent une issue démocratique à la crise algérienne?
Aujourd'hui, les conditions de retourde la démocratie en Algérie ne sont pas posées: d'ailleurs, la plupart des partis démocratiques refusent l'élection à la présidence de la République proposée par le gouvernement en place. Il ne suffit pas d'affirmer fortement pour avoir raison. Jacques Chirac le sait bien qui a à subir les réactions nationales et internationales à sa décision de reprendre les essais nucléaires. Faire cavalierseul, ce n'est pas être indépendant, donner des coups de menton, ce n'est pas être puissant. C'est ce que nous font comprendre beaucoup de pays amis. Les positions fortes sont tout aussi inefficaces quand on parle des charters. On sait très bien qu'on ne peut expulser qu'une partie des étrangers en situation irrégulière parce que c'est compliqué. Il faut connaître leur nationalité, avoir l'accord dupays d'accueil, organiser les transports. Ainsi, en 1994, année pourtant record, on n'a pu expulser que 11.000 personnes sur les 44.000 reconductions prononcées. A quoi bon ces charters qui, de plus, font courir des risques de bavure, si ce n'est de rassurer faussement l'opinion et de flatter les électeurs du Front national. La vraie réponse, c'est d'améliorer la sécurité, la lutte contre le...
tracking img