Reforme sur la retraite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7851 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Accélération de la réforme des retraites en France

Le Premier ministre français François Fillon lors de l’annonce du nouveau plan de rigueur, le 7 novembre 2011.
REUTERS/Gonzalo Fuentes
Par RFI
Un nouveau plan de rigueur voit le jour en France pour faire face à la crise de la dette et pour tenter de rassurer les marchés financiers. François Fillon, le Premier ministre français a dévoilélundi 7 novembre ces nouvelles mesures d'austérité, qui seront étalées sur les cinq prochaines années, et cela afin d'arriver à l'équilibre en 2016. Parmi les mesures annoncées, le relèvement à 7% du taux réduit de la TVA, et un resserrement du calendrier pour la réforme des retraites, qui avait été adoptée en 2010.
C'est un coup d'accélérateur, sur l'une des réformes les plus marquantes duquinquennat de Nicolas Sarkozy qui a été annoncée ce lundi 7 novembre. Alors que le passage de l'âge de la retraite à 62 ans, devait se faire en 2018, il se fera un an plus tôt que prévu, avec une montée en puissance progressive. Chaque classe d'âge, à compter de celle née en 1952, devra cotiser de un à quatre mois de plus.

Pour les syndicats, la mesure semble d'autant plus injuste qu'elle paraîtdictée par les marchés et par les agences de notation. Pour Eric Aubin en charge des retraites à la CGT, cette accélération « va coûter aux salariés. Elle répond surtout pour le gouvernement à une exigence des agences de notation. Il y a une épée de Damoclès au-dessus de la tête de la France notamment concernant la note des trois A. La réforme qui consiste à remettre en cause les droits à retraiteest valable dans tous les pays d’Europe. Et la France veut donner des gages aux agences de notation ».

A Matignon, on reconnaît l'effet positif qu'aura cette annonce pour la crédibilité financière de la France, et donc pour son triple A, mais l'on insiste surtout, sur l'efficacité en termes budgétaires de la mesure, avec d'ici à 2016 un gain de plus de 4 milliards d'euros. « Ce qui permettra», assure le gouvernement « un retour à l'équilibre du régime des retraites, pour le secteur privé, dès 2017 ».

INTRODUCTION
La situation des retraites en France semble préoccupante pour l'avenir, et les débats sont souvent vifs : système par répartition ou par capitalisation, durées de cotisation, niveaux des pensions, régimes spéciaux, épargne retraite... Une réforme importante a étéentreprise en 2003, qui a été suivie de celle des régimes spéciaux en 2008. En juin 2010, de nouvelles mesures ont été annoncées, entraînant des grèves et de nombreuses manifestations. La loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites prévoit un double relèvement : celui de l’âge légal de départ de 60 à 62 ans pour tous les régimes à compter du 1er juillet 2011 ; celui de l’âge de la retraite à tauxplein de 65 à 67 ans entre 2016 et 2023.
Au-delà de la diversité des solutions proposées pour assurer la pérennité du système français de retraites, le constat commun est celui d'un déséquilibre financier à venir de grande ampleur.
La raison principale en est une situation démographique défavorable : l'accès des classes d'âge nombreuses d'après-guerre à la retraite et l'élévation continue del'espérance de vie contribuent à une inversion du rapport du nombre de retraités au nombre d'actifs. Or, dans le même temps, les entrées sur le marché du travail sont de plus en plus tardives, et les retraits d'activité, précoces.
Face à cette situation, les pouvoirs publics français ont, depuis le début des années 1990, mis en œuvre des réformes importantes, dont celle de 1993, qui a durci lesconditions d'accès à la retraite pour les salariés du régime général ; quant à celle de 2003, elle instaure notamment l'alignement du régime de retraite des fonctionnaires sur celui des salariés du secteur privé et l'allongement de la durée de cotisation de l'ensemble des travailleurs (pour atteindre 41 ans en 2012). En outre, au début des années 2000, l'épargne salariale a été réformée.
Le...