Regroupements sources argus de l'assurance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 72 (17820 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ARGUS DE L’ASSURANCE

Assurance collective : le prix l'emporte aussi
Extrait : Adieu frais réels ! « Il faut les limiter et ne pas favoriser l'hyperconsommation. Ce sont des garanties dangereuses qui vont renchérir le coût des couvertures des actifs », déclare Damien Vandorpe, directeur général du groupe Vauban Humanis. Les temps sont durs. AG2R signale « un accroissement des demandesd'entreprises pour la mise en place de contrats avec une base obligatoire et une surcomplémentaire optionnelle ». Chez Malakoff-Médéric, on table cette année sur une inflexion de la croissance en raison de l'impact de la crise sur les cotisations des entreprises. Tout le monde serre les boulons, avec une conséquence : « Même sur le marché collectif, le prix devient le critère numéro un », explique PascaleLe Lann, directrice innovation, partenariats et prospectives au cabinet Alturia. Une évolution qui oblige les acteurs à multiplier les efforts pour garder ou conquérir les entreprises clientes, comme le montrent les réponses au questionnaire de notre Top 30. Axa a élaboré une solution « coup de pouce » pour aider les entreprises à passer un cap difficile. Il s'agit d'« un mécanisme decompensation » entre les différents postes. Standard pour réduire ou sur mesure pour séduire La crise durcit aussi la concurrence, en particulier sur le segment des très petites à moyennes entreprises. On y retrouve presque toutes les familles de la profession, à l'exception des bancassureurs. Même ceux qui étaient peu présents veulent une part du gâteau :...
Le 25 juin 2010 par LAURE VIEL

La GMF faitles frais d'une sinistralité à la hausse en 2009
Extrait : Commercialement, 2009 a été un bon cru. Le groupe GMF affiche une croissance de 24 %, avec un chiffre d'affaires qui atteint 3,53 Md € en 2009, dont 1,92 Md € en non-vie (+ 11 %) et 1,61 Md € en vie (+ 45 %). Il enregistre une croissance de son portefeuille sur tous ses contrats (131 167 affaires nouvelles, dont 28 573 en habitation et53 295 en auto). Moins de la moitié du résultat de 2008 Mais l'année 2009 a...
Le 25 juin 2010 à 00h 00 par FLORIANE BOZZO

La stratégie commerciale de MMA a fortement dégradé son résultat
Extrait : Bilan contrasté pour MMA . « Les mesures prises en 2009 afin de ne pas faire supporter de charges supplémentaires aux assurés nous ont permis de tirer notre épingle du jeu », indique sondirecteur général, Christian Baudon. En assurance vie, le maintien de taux de rémunération élevés (4 %) a été privilégié et MMA a bénéficié de l'attrait des épargnants pour des contrats sécurisés. Des rendements au détriment des réserves Les hausses de tarifs...
Le 18 juin 2010 par ESTELLE DURAND

Mots clés : A la Une, Solvabilité 2, solvabilité, hausse tarifaire , MMA, PME , assurance, déprimeLes 7 raisons de redouter 2010
Extrait : Dommages : le dur retour aux équilibres L'année 2010 devrait être caractérisée par une hausse significative des tarifs. L'exercice 2009 a été marqué par une dégradation des résultats techniques en dommages. Chez les mutuelles du Gema, certains bénéfices se sont effondrés, et les ratios combinés ne sont pas des meilleurs : 112 % pour la Matmut , 107 % pourla Maif et la Macif , la Maaf s'en tirant un peu mieux à 101,8 %. Même constat du côté des compagnies, où ils ont frôlé ou dépassé les 105 %, avec la difficulté supplémentaire de faire accepter les hausses de tarifs aux agents. Generali a prévenu, dès mars, que les prix seraient encore revus cet été. Autre conséquence : les résiliations de contrats pour les entreprises présentant des risques tropimportants. MMA s'est démarquée en maintenant des tarifs stables pour 98 % des PME (1,2 % étant résiliées), mais n'exclut pas de revoir ses tarifs à la rentrée. Reste à savoir si les probables hausses à venir, notamment en auto et en habitation, suffiront à compenser des résultats techniques déjà dégradés. Selon Standard et Poor's, « les politiques tarifaires et/ou de souscription n'arrivent...
tracking img