Relation du travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 43 (10525 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Relations du travail

Le 13/09/2011

La gestion des ressources humaines est une fonction très importante dans le monde du travail. Implication dans des recrutements notamment, gestion des équipes, relations interpersonnelles, question du stress et de la santé au travail.

GPEC = Gestion Prévisionnelle des Emplois et des CompétencesMauvaise réputation des ressources humaines : au service des patrons, licenciement, pointage de retards/absentéisme, etc.

Examen écrit = étude de cas et questions de cours

Le monde du travail est souvent marqué par des tensions en France depuis le 19ème siècle : opposition entre l’employé et l’employeur. Le patronat français s’est toujours méfié des syndicats. France = un destaux de syndicalisation les + faibles d’Europe (6 à 8%). En 2004, classement des pays européens concernant l’ambiance et la qualité des relations dans le monde du travail. La France a été classée 99/102.

En tant que GRH, on essaie de trouver un équilibre entre l’intérêt financier de l’entreprise (efficacité économique) et les attentes des salariés. Le bien-être des salariés ne passe pas parune pression continue à la productivité ! Les conséquences sont des réactions violentes à l’égard de l’entreprise ou de soi. Contexte où les relations de travail sont très difficiles à gérer. Il faut trouver un équilibre entre le bien-être des différentes parties. Salaire mensuel d’un dirigeant du CAC40 = 334 000 € / mois. En un an il gagne l’équivalent de 398 années de SMIC !

Culture de lapression en France.

Intro : les deux questions fondamentales de l’organisation

Une organisation (entreprise, administration, association…) se définit par :

* La contribution de ses membres à une finalité partagée.
* Un mode de division et un mode de coordination de travail. Clarification des rôles de chacun.
* Une structure souvent hiérarchique définissant l’autorité.Normalement, le lien de subordination est le lien qui concerne le contrat de travail et c’est tout. Philippe Iribarne, La logique de l’honneur. Comparaison du fonctionnement des entreprises américaines, hollandaises et françaises. On tient beaucoup à notre statut et notre rang social en France (logique du 17ème siècle). On aime perpétuer cette logique hiérarchique.
* Une continuité derelations interpersonnelles. Il faudrait réussir à créer un climat de travail qui incite les gens à venir.
* Un ensemble de règles et de procédures de fonctionnement.
* Des frontières et des échanges avec un environnement économique, social, politique et culturel.

Selon Mintzberg (1982), l’organisation exprime les façons de diviser le travail entre ses membres et celles de coordonnerles résultats des tâches ainsi découpées.

Deux questions permettent donc de définir de manière simple l’organisation :

* Qui fait quoi ? Division du travail.
* Pourquoi, dans quel but et comment ? Coordination des tâches et modes de coopération.

Une entité complexe (cf. schéma dans dossier papier)

L’organisation
Objectifs etstratégie
Environnement Humains
Culture Technologies
Structure à gérer

Contrôle de l’incertitude : la France n’aime pas la prise de risque. Nous préférons les solutions non changeantes.

Quel est l’intérêt ? Pourquoi analyse-t-on les organisations ? Quel est l’intérêt de connaître la théorie desorganisations ?

- Selon Crozier et Friedberg (1977), l’organisation est une réponse au problème de l’action collective : dès qu’une activité ne peut être menée par un individu isolé, se pose alors le problème de l’action collective qu’il faut organiser. L’action collective est difficile (divergence d’intérêts, de vision, de caractère, etc.), l’organisation permet de définir et maintenir les règles de...
tracking img