Relation et communication module 5

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1070 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INSTITUTION DE [pic]
FORMATION D AIDE SOIGNANTE CROIX ROUGE

MODULE 5

RELATION ET COMMUNICATION

[pic]

ANNEE 2010/ 2011

SOMMAIRE

I. Présentation de l’hôpital.

II. Mise en situation.

III. Point forts / Points faibles.

IV. Conclusion.

I. Présentation del’hôpital

L’hôpital Emile ROUX est un hôpital gériatrique accueillant des patients âgés, au pôle de soins de suite et réadaptation (SSR) et au pôle de soins de longue durée (SLD).

Le service ou pavillon Robert DEBRE accueille des patients en soins de longue durée venant soit de Cruveilhier, soit d’autres hôpitaux de l’assistance publique, soit d’hôpitaux privées.

En SLD, le servicegère en plus des problèmes de dépendance, une prise en charge médicale plus lourde qui demande une équipe pluridisciplinaire (médecin, infirmières, aides-soignants, psychologue, diététicien, animatrice …).Il y a la présence continue d’un médecin et d’une IDE

L’unité de soins Robert Debré est un petit immeuble des trois étages, d’un parc.
L’étage où se déroule mon stage est composé de 8 chambresdoubles et de 6 chambres individuelles soit un effectif de 22 patients d’une moyenne d’âge de 82 ans.

II .Mise en situation

Le troisième jour de mon stage, l’équipe d’aides-soignants me propose de prendre en charge trois patients dont Mme C .Simone

Mme C.Simone est hospitalisée en SLD à l’hôpital Robert DEBRE en 2005 suite à des chutes consécutives qui occasionne un col du fémur,mais aussi pour personnalité psychologiquement fragile « démence sévère » de type alzheimer qui implique une aide à la toilette et au repas.

En arrivant dans le service, ce matin là, une aide-soignante se dirige avec moi vers les chambres des résidents pour me montré ou logeait Mme C.Simone
Elle frappe à la porte et entre avec moi, me présente à Mme C en lui disant « voici Jacqueline, élèveaide-soignante » qui vous prendra en charge dès aujourd’hui.
Je m’avance vers elle et je lui dis «bonjour » en lui demandant avec amabilité si elle veut bien que je lui fasse sa toilette, elle ne répond pas en m’ignorant complètement. Alors l’aide-soignante Marie-Laine me rassure en me disant de ne pas m inquiéter car elle est dans son monde et quand elle prendra l’habitude de ta présence ellesera plus en confiance.

En lui faisant sa toilette, je lui parle avec délicatesse en lui demandant si tout allais bien, mais Mme C me regarde fixement et ne me dis toujours rien, je me suis senti très mal à l’aise à l’égard de cette situation et malgré tout cela j ai continué à dialoguer sans avoir de retour. En finissant ma toilette je m’apprête à l’habiller et Mme C faisait des gestes trèsbrusque pour me dépersuader de sa prise en charge.

Je me posais la question « serait-il possible de continuer avec elle car il n y a pas de relation de communication entre nous », mais la solution étais de trouver une mise en œuvre pour établir un lien de confiance car dans cette situation, d’après les cours étudiés sur les personnes atteintes de démence, il est plutôt conseillé d aller très endouceur, de parler calmement, de ne pas montrer notre ressenti, de passer le relais à un autre soignant quand on se sent dépassé (dans le cas de la peur)…
Lorsqu’il y a une mauvaise relation soignant-soigné, il faut comprendre pourquoi le patient a un tel comportement : colère, agressivité, non compliance au soin…
Parfois derrière ces manifestations se cache une souffrance physique (la douleur, lafaim…) et/ou psychologique (l’auto agressivité, la honte, la pudeur, la gêne, le mal être…)
En l’accompagnant en salle à manger pour le petit déjeuner, je lui tenais la main en marchand mais elle ne voulait pas, j ai quand même insisté et m a jeter un regard très provocateur.

Après j ai été voir l’aide-soignante Marie-Laine au poste de soins pour lui transmettre les difficultés rencontré...
tracking img