Relation international

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2587 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
RELATIONS INTERNATIONALES

INTRODUCTION :

Qu’est ce que sont les relations internationales ?
Epistémologie est l’étude réflexive des conditions de définition, de production et de validation d’une science.
Les relations internationales comme discipline universitaire et de recherche autonome sont apparu très tardivement au cours du XXèmesiècle. Dire que les relations internationales sont apparues tardivement ne veut pas dire qu’il a fallu attendre le XXème siècle pour avoir eu des relations entre les Etats, entre les empires. Il y a toujours eu des échanges et des relations internationales. Dans la même perspective, il y a toujours eu des guerres, des conquêtes, des formes de colonisation… tous ces mouvements historiques sont desévènements empiriques de relations internationales.
La raison principal pour laquelle les relations internationales ne se sont pas tout de suite révélé comme une discipline universitaire c’est parce que il u a eu d’autres champs disciplinaires comme l’histoire par exemple. L’histoire a longtemps été la voie royale pour étudier les relations internationales, elle permet de répondre à un certain nombrede question.
Elle permet d’interroger les origines, les normes et les institutions qui influencent les politiques étrangères des gouvernements des Etats. L’histoire est une approche qui peut amener des clés de compréhension sur ces questions. Mais elle a cependant aussi des limites car elle reste une approche descriptive a posteriori et donc elle permet trop imparfaitement d’expliquer lesmouvements contemporains. Il y a là une tentation illusoire de vouloir déceler des lois historiques par trop de mécaniques. L’histoire ne permet pas de prévenir l’avenir. L’histoire diplomatique a longtemps été privilégiée, c’est une science ancienne qui a connu son âge d’or au 19ème siècle. Ce fut en effet la grande époque du positivisme c’est le moment à partir duquel on essaie de se libérer de touteforme d’idéalisme, d’approche normative.
L’histoire diplomatique va s’appuyer sur un certain nombre de source matérielle, elle consistait à étudier sans apriori les notes diplomatiques échangées entre les gouvernements afin de mieux comprendre les jeux diplomatiques qui se manifestent au-delà des discours.
Cette approche par l’histoire diplomatique était d’autant plus facile qu’il s’agissaitd’un domaine privilégié et réservé à une certaine catégorie d’hommes. Mais elle a ensuite été remise en cause par l’école des annales au 20ème siècle représenté par Fernand Braudel, Lucien Febvre, Marc Bloch. L’histoire des annales introduit une rupture épistémologique. En effet jusqu’au 20ème siècle, l’histoire reprenait les dates, les guerres par chronologie que l’histoire diplomatique n’avait pasremise en cause. L’école des annales a fait voler ce schéma en mettant l’accent sur les grands mouvements historiques étudiés de façon transversale en insistant sur les conditions historiques de productions des phénomènes des rapports sociaux.
L’école des annales a donc introduit un certain nombre de caractéristiques des Etats qui n’étaient pas pris en compte, notamment les aspects économiques del’histoire. Cette école a eu son influence sur reconsidération de l’histoire des relations internationales. Elle va remettre en cause la pseudo objectivité des notes diplomatiques et va introduire une dimension plus sociologique en rappelant que les relations internationales sont tout d’abord des individus et non des actions. Ces éléments diplomatiques ne sont pas des éléments objectifs maisdoivent être interprétés. L’histoire des annales a réintroduit une dimension plus sociologique dans l’histoire des relations internationales.

Parallèlement à l’histoire des annales, l’histoire diplomatique a aussi été mise à mal par l’école historique marxiste. Selon le modèle marxiste, le politique est en réalité relégué par rapport aux enjeux économiques. Pour les marxistes, on distingue...
tracking img