Relationnel dans le soins

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7092 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I. NOTION D'ALLIANCE THERAPEUTIQUE
1. Définition
 L' "alliance signifie la notion d’union par engagement mutuel.
 Sur le plan psychothérapeutique, Freud  aborde ce concept pour la première fois comme supposant un "intérêt sérieux" et une "compréhension bienveillante" de la part  du thérapeute pour développer un engagement réciproque.
 Puis cette notion d'alliance s'est élargie vers unecollaboration entre le patient et l'analyste : "alliance thérapeutique" (Zetzel 1956) permettant de dépasser les phénomènes de résistance.
 
Dans les années 1970, a été généralisation du concept : collaboration positive du patient avec son thérapeute contre un adversaire commun : la souffrance.
 C. Rogers a défini l'engagement comme essentiel à la thérapie en y englobant la confiance réciproque,l’acceptation et la confidentialité, avec des buts communs pour le patient et le soignant.
 En résumé, une alliance thérapeutique désigne bien la collaboration entre le patient et le soignant.
 L'alliance thérapeutique renvoie également à la notion de continuité des soins dans un rapport de personne à personne qui passent un contrat, mais peut s'élargir à l'ensemble d'une équipe pluridisciplinairedans le cadre d'un éventuel réseau de soins.
 
2. Notion de climat de confiance
 La confiance est un "sentiment de sécurité de celui qui se fie à quelqu'un, à quelque chose". Elle se construit au jour le jour et chaque partie prenante en est responsable.
 La confiance est basée sur une relation réciproque d'ordre affectif et sur un engagement mutuel. La confiance se mérite et n'est jamais gagnéede façon définitive.
 Pour être digne de confiance, le soignant doit :
-         faire preuve d'authenticité et de compréhension empathique
-         se montrer impliqué dans la prise en charge
-         être professionnellement compétent.
La confiance que témoigne le soignant accorde à la personne soignée va l'amener à reprendre confiance en elle-même. Il existe un effet cumulatif de laconfiance partagée.
 
3. Notion de consentement éclairé
 Cependant, pour qu'il puisse y avoir une alliance thérapeutique véritable, basée sur la confiance, le patient doit être suffisamment informé et donner son consentement éclairé aux soins.
a) L'information du patient
 La loi du 4 mars 2002 impose au praticien hospitalier l'obligation d'informer de façon loyale, claire et appropriée le patientsur son état de santé ainsi que sur les actes et thérapeutiques et soins qui lui sont proposés.
 L'information du patient constitue un élément concret du consentement et doit être adaptée au niveau de compréhension du patient et donner lieu à une trace écrite.
 Il existe trois dérogations à cette obligation d'information :
-         le refus du patient d'être informé
-         les casd'urgence
-         l'impossibilité d'informer.
b) Le consentement aux soins
 Le consentement aux soins est une obligation déontologique : "un acte médical ne peut être pratiqué qu'avec le consentement libre et éclairé du patient."
Le patient doit avoir reçu toutes les informations lui permettant de prendre une décision. En effet, la Charte du patient hospitalisé précise que "celui-ci a le droit  derefuser tout traitement."
 Le soignant ne doit pas dissocier les deux droits :
-         information (bénéfices/risques)
-         consentement libre, éclairé et renouvelé pour tout acte médical ultérieur.
 Le personnel médical et soignant doit respecter la volonté du patient après l'avoir informé des conséquences de ses choix.
 
3. La négociation des soins
 En cas d'opposition, il importeque le patient soit informé par le soignant sur les conséquences de son refus. D’où l’importance de la négociation pour convaincre le patient qu’il est dans son intérêt d’accepter un soin approprié à son état de son santé.
 Le soignant doit donc savoir présenter de façon la plus objective possible, lors d'un moment approprié et dans un endroit calme,  les "bienfaits" du soin refusé à priori...
tracking img