Relations humaines et addiction

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3499 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I - Introduction et présentation de l’institution

Dans le cadre de ma formation au métier d’assistante de service social, j’ai effectué un stage au sein d'un l’hôpital .
C’est un établissement de rééducation et de réadaptation fonctionnelle.

J’ai pu comprendre ce qu’était le métier d’assistant de service social en milieu hospitalier.
Je vais donc vous présenter les missions del‘assistant social, puis je vous ferai part de certaines situations rencontrées en mettant en avant les éléments qui m’ont posé question, tout en faisant le lien avec les différents modules étudiés en « Pédagogie, relations humaines et connaissance des publics ».

II - Les missions

La politique sociale de l’hôpital s’inscrit dans le cadre de la loi du 9 août 2004 qui stipule que « la politique desanté publique vise à protéger, prévenir et restaurer l’état de santé de la population en s’attachant à corriger les inégalités ».
Sur le terrain, cela consiste à faire en sorte que le patient puisse avoir accès aux soins, et qu’il puisse sortir de l’hôpital en trouvant à domicile, ou dans une structure adaptée à sa pathologie, les services et soins nécessaires pour pouvoir continuer à vivre dansles meilleures conditions.

III - Observations et questionnement

1- Recueil de données

Mr C, 50 ans, rencontre l’assistant social concernant son devenir après l’hospitalisation. Homme polyaddict.

Il tente à travers cet entretien de justifier de son alcoolisme. Il nous explique qu’il est issu d’une famille antillaise aisée et connue, ou il a toujours eu tout ce qu’il veut. Maiscommençant à mal tourner, son père l’envoi en métropole car il semble devenir humiliant pour la famille. Mr C, dit avoir été mis à l’écart de l’entreprise familiale et ne pas l’avoir accepté. Il rencontre alors des difficultés à se positionner dans la société. Il subie plusieurs accidents de la voie publique assez important, sous l’emprise de substances diverses, dont un lui cause de grave brulures auvisage et sur d’autre partie du corps. Le décès d’un ami est également causé. Il finit par divorcer et être séparé de ses filles avec qui il garde quand même contact. Sa mère vient à décédé. Mr C, est toujours en lien avec sa famille et semble continué à obtenir ce qu’il veut d’elle. Car lorsqu’il a besoin d’argent, il en reçoit. Aujourd’hui, sans domicile fixe et rencontrant des problèmes avec lajustice pour violence, il semble vouloir multiplier les hospitalisations afin d’éviter l’incarcération. Mais il ne le dit pas directement. L’équipe médical s’avère ne pas être d’accord car il est dit que Mr C, ne respect pas les règles (introduit de l’alcool, ne s’inscrit dans aucune activité, et manque à ses rendez-vous). De plus, le personnel le trouve provocateur, manipulateur, parfois agressif.D’ailleurs, il dit lui-même se sentir « sous tension », agressif et en conflit avec soi.

Mr M, 62 ans, rencontre l’assistant social pour parler de son devenir après l’hospitalisation. Ce dernier nous relate son histoire. Homme d’entretien au sein d’un hôpital, il eu un accident de travail qui le rendit invalide jusqu‘à la retraite.
Ne supportant pas la perte de son emploi, ilcommença à consommer de l’alcool, il vint à divorcer et fut séparé de sa fille. Consommant de plus en plus, il fut expulsé de son logement (qui était devenu insalubre) et devint sans domicile fixe. Son errance et son alcoolisme le marginalise et l’exclu de la société.

Mr M, 36 ans rencontre l’assistant social pour entreprendre un éventuel renouvèlement de CMU (couverture maladie universelle). Atravers l’entretien nous découvrons que Mr est reconnu travailleur handicapé suite à des problèmes de dos, causés par une surcharge pondérale. Mr M. s’est donc fait hospitaliser afin de perdre du poids pour pouvoir exercer un emploi avec moins de difficultés.

Mr M, vit chez sa mère avec qui il semble avoir des problèmes relationnels, qu‘il comble par la nourriture. Il nous confie qu’il...
tracking img