Relations internationales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1273 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La question de l'accès à l'eau

C'est un enjeu environnemental et social (inégalités liées à l'eau potable). L'ona vu la réaffirmation de l'objectif consistant à réduire de moitié le nombre de personnes n'ayant pas accès à l'eau potable.
Pour accompagner cet objectif, il n'y a pas eu de question de moyens financiers qui auraient pu être engagés. L'on a conclu sans se mettre d'accord sur lesmoyens nécessaires à mettre en œuvre afin d'atteindre l'objectif précédemment évoqué.

Pour autant, celui-ci a permis de remettre la question environnementale sur l'agenda international. En 2002, la question du terrorisme concentrait, elle aussi, l'attention des acteurs internationaux – la priorité écologique et le développement durable avaient été relayé au second plan pour centrer l'attentionsur la question du terrorisme).
Depuis 2002, on observe que la prise de conscience des enjeux environnementaux ne cesse de se consolider.
Certaines initiatives ont permis à certains acteurs de s'engager, en les sensibilisant (dénoncer le réchauffement climatique).
Par conséquent, le développent durable s'inscrit dans un arbitrage difficile.

Exemple : la remise en cause des prescriptionsunivoques des institutions financières internationales

Les années 90 – le développement durable, à travers de différentes sortes d'inspiration, a permis de critiquer les prescriptions en montrant qu'on ne peut séparer les enjeux sociaux, environnementaux, politiques etc … et qu'il faut tenir compte (…).
Enfin, le développement durable offre une nouvelle gouvernance mondiale où les étatsrestent des acteurs importants - on est dans la coproduction entre scientifiques, ONGs, institutions et organisations internationales et les états. Se dessine alors ce modèle nouveau de gouvernance internationale.

THEME 1 CONSEQ CULTURELLES DE LA GLOBALISATION

→ les RI interpellent le processus de la mondialisation

Cette question sur la globalisation est une question d'actualité. En effet, lamondialisation est vue comme une menace pour les cultures.
Cette thèse d'uniformisation ethnocidaire est défendue en France, notamment dans un essai sur la signification, la portée et les limites de la mondialisation.

L'on entend par mondialisation, l'américanisation. C'est une forme d'empire américain qui ferai disparaître les cultures locales dans plus ou moins tous les pays du monde.On parle aussi de McDonalisation du monde ou de Cocalisation du monde.

→ UNIFORMISATION

La globalisation est donc un effacement des différences sur le modèle américain. A cette idée, certains associent la fin des territoires. Si tout le monde partageait les mêmes intérêts, la même culture, il y aurait une certaine disparition des territoires.

Tout d'abord, parle-t-on de mondialisation oude globalisation ?

Les français parlent de mondialisation alors que le terme de globalisation s'est imposé à l'échelle mondiale. Il a été inspiré par les travaux de Marshall McLuhan qui a écrit un ouvrage fondateur intitulé 'The medium is the message' dans lequel il parle de globalisation comme de village global.

On observe une distinction entre la mondialisation (point de vue économique)et la globalisation (phénomène culturel, socio-culturel). Elle permet de ne pas confondre la mondialisation (expansion mondiale du système économique) et la globalisation (le mouvement).
En France, on préfère parler de globalisation.
Marc Abélès souligne le haut niveau d'interaction et d'interconnexion qui se traduit par la perception à l'appartenance à un monde global.
Aujourd'hui on a unmonde fini appartenant aux humains. On n'imagine rien au-dela de l'univers.

Quelques éléments d'évaluation :

La global c'est un changement d'échelle, compression du temps et de l'espace mondial qui repose sur des éléments techniques : internet, TV, ciné.
Cette compression constitutive de la globalisation, c'est sur le plan politique, l'effondrement de l'union soviétique. C'est par ce...
tracking img