Relations internationales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (456 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Historique : - Le secteur bancaire algérien était constitué, outre la Banque centrale, de cinq banques publiques issues de la nationalisation des banques françaises en 1986, d'une banqued'investissement et d'une caisse d'épargne. - Les banques étaient spécialisées par secteur d'activité et développaient des instruments financiers favorisant la mise en oeuvre des orientations de l'Etat. - Lefinancement de l'économie était fondé sur l'épargne budgétaire, la mobilisation de l'épargne domestique ne constituant pas une priorité pour les banques. - Le secteur privé, quant à lui, n'occupait qu'unepart marginale dans le portefeuille des banques. - A la fin des années 80, l’Etat algérien décide de transformer les banques publiques en sociétés par actions soumises aux règles du code du commerce.-La loi de 1990 sur la monnaie et le crédit va constituer le fondement de nouveau système financier algérien et annoncer le début d’un profond processus de déréglementation. Principalescaractéristiques du secteur bancaire et financier Algérien : - Le secteur bancaire est engagé dans une mutation qui devrait se traduire par une bancarisation plus importante et par des opérations plus rapides. -Les liquidités du secteur bancaire sont évaluées à plus de 14 milliards de dollars et les réserves en devises étrangères à plus de 40 milliards de dollars (source ABEF : Association des banques et deétablissements financiers). - Une densité bancaire importante mais insuffisante 1200 agences : une pour 30 000 habitants. Ces 1200 agences des réseaux bancaires restent dominées par les banquespubliques. - Mise en place d’un dispositif de financement et de refinancement hypothécaire destiné à soutenir le programme quinquennal de construction d’un million de logements. - Le secteur public représenteencore 90% du marché des ressources et des crédits. En effet, les banques publiques restent prépondérantes : elles collectent 94% des ressources et concentrent 93% de l’allocation crédit. -...
tracking img