Relations internationales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 141 (35213 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
RELATIONS INTERNATIONALES

INTRODUCTION

1 : Vision générale des relations internationales

L’interdépendance des Etats

Les relations internationales sont de plus en plus présentes dans notre quotidien. Avec la mondialisation, le monde devient de plus en plus interdépendant : il s’agit de l’interdépendance structurelle.
Exemples : dans le domaine économique et financier : la crise
En2007, on disait que les finances européennes, françaises a fortiori ne seraient pas touchées par cette crise.Mais 2008 a prouvé le contraire ce qui est une preuve de l’interdépendance.
Dans le domaine de l’écologie : la lutte contre le réchauffement planétaire et les gaz à effet de serre
La gestion commune de cet enjeux est inauguré en 1992, puis le protocole de Kyoto est adopté.Depuis sonentrée en vigueur en 2005, 172 pays l’ont ratifié, (sur les 192 que comporte l’ONU) mais les plus grands pollueurs ne font pas partie de ces Etats.
Cependant, on note que la présence des USA au sommet de Bali, qui se sont engagés à participer à la future négociation qui aura lieu à Copenhague en 2009(qui devrait mener à la conclusion d’un accord).L’interdépendance est là encore prouvée puisque mmles USA ne peuvent pas rester à l’écart des problèmes environnementaux.

Il faut souligner que les médias et plus particulièrement Internet contribuent à renforcer cette interdépendance : les évènements sont connus en temps réel (crise palestinienne, problème nucléaire iranien…).

La rareté des ressources

On peut ensuite constater que l’on vit dans un monde fini,et que les ressources sefont rares. Même les pays développés n’y échappent pas. (Ex. : crise économique et financière, crise pétrolière…)
Au-delà de la rareté des ressources, il faut pendre en compte la rareté de la répartition du monde entre états souverains et indépendants
Depuis la fin du 19èmes. il n’existe plus de territoire sans maître.
La création de nouveaux états se fait par guerres de sécessions ; lesconflits constituent le plus souvent un enjeu qui dépasse les intérêts d’un seul état territorialement concerné.

La gestion commune des r i

Dans l’actualité, une telle tentative constitue la réunion fin 2008 d’une conférence au niveau du G7. Cette réunion devait envisager un nouveau modèle, un nouveau système financier international.Mais l’observation de la réalité internationale à démontrer queles r i t la société internationale (s i) étaient ingouvernable et chaotique comparé à la gestion d’un état.
L’absence de gouvernance tient à l’Etat qui est l’acteur principal des r i puisqu’il se comporte en suivant un intérêt national, égoïste.Il laisse ainsi de côté tout sentiment de solidarité i.
Ex. contraire : la solidarité i existe au niveau des tentatives d’intégration régionales dont lecontinent européen est la meilleure preuve. A l’échelle mondiale la tentative d’une gestion commune des r i se situe au niveau du problème principal des r i : la guerre et la paix.

Ces tentatives sont donc plutôt rudimentaires et on du mal à fonctionner de manière efficace.
La s i ne peuvent pas faire face aux principaux défis auxquels elle est confrontée dans les r i : la nécessitéd’éradiquer l’usage de la force, alors qu’il s’agit du 1er objectif de la charte des nations unies : les états ne peuvent se faire justice eux même par le recours à la force.
Un auteur français Raymond Aron « La paix et la guerre entre les nations » (60’s) dans lequel il décrit un « état de nature proche de l’anarchie) ; il conteste l’existence d’un droit i en tant que régulateur principal des r i :celles-ci sont dominées par la puissance, le droit i ne constitue qu’un terrain de lutte pour la puissance.Il s’inscrit dans un courant de real politic (Ex. : la crise énergétique)

Les principaux défis démontrent l’interdépendance croissante et la rareté des ressources et appellent à une gestion commune des r i.

L’intérêt porté aux RI n’a jamais été aussi important qu’à l’heure actuelle. Il est...
tracking img