Religion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1093 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’ARCHITECTURE ROMANE EN PROVENCE

L’Art Roman est un terme employé pour la première fois en 1818 par l’archéologue
Charles Duhérissier de Gerville. L’Art Roman constitue un véritable style et son do-
maine d’expression est essentiellement religieux.
Au Xème Siècle, de nombreuses églises et monastères avaient connu des abus et s’é-
loignaient de leurs vraies missions et peu à peu étaienttombés entre les mains de sei-
gneurs. Un important mouvement de réforme se met en place. Cette réforme monacale
est effectuée par l’ordre clunisien : le monastère de Cluny a été fondé en 909 en
Bourgogne par Guillaume Ier d’Aquitaine. Il obéit à la règle bénédictine et adopte
une liturgie splendide dans un milieu de culte grandiose. Les nouvelles obligations
imposent des changements dansl’architecture des bâtiments monastiques. Il favorise
l’expansion de l’Art Roman. De nouveaux ordres religieux naissent :
cistercien, érémétiques, militaires.
L’Art Roman constitue un véritable style et possède une profonde unité.

L’Art Roman précise en histoire de l’art la période qui s’étend de 1030 à la moitié du
XIIème Siècle entre le préroman et l’art gothique. Cet art regroupe aussi bienl’architec-
ture que la sculpture ou statuaire romane de la même époque.
Les éléments de construction de l’Art Roman sont :
*arc en plein-cintre
*arcs-doubleaux
*contreforts
*absidioles
*voûte d’arêtes
*voûte en arc-de-cloître
*voûte en cul-de-four

On distingue plusieurs phases dans l’Art Roman.
Premier âge roman

C’est un art méridional et international. Il débute en Lombardie ets’est étendu aux
régions voisines grâce aux maîtres d’œuvre de Côme. Ils imposent la structure d’
église en forme de navire [la nef] et les bandes lombardes.
Quelques caractéristiques de cet art :
*la pierre est ajustée mais non polie
*les chevets de plein cintre sont ornés avec petits arcs et des bandeaux géométriquement
disposés
*les temples sont couverts et terminés en voûte en cul-de-four*les nefs sont plus vastes et plus importantes en comparaison des bâtiments préroman
*l’usage des piliers comme sustentation
*il y a peu de figurations sculptées
*1ers déambulatoires [St-Etienne de Véronne et Cathédrale d’Ivrée]
*importance de la crypte
*1ères voûtes
*pilastres extérieurs
*frises d’arcatures aveugles

Deuxième âge roman

C’est entre 1050 et 1150 que le style romanatteint son apogée grâce à sa qualité et sa
beauté.
Le 2ème âge Art Roman s’exporte en Terre Sainte avec les croisades
Quelques caractéristiques :
*les nefs sont plus amples pour accueillir les pèlerins
*la circulation des pèlerins et l’accès aux reliques ou à la crypte sont facilités par de
nouveaux aménagements : larges déambulatoires et bas-côtés, tribunes [en Normandie]
chapellesrayonnantes.
*développement de la structure monumentale
*la sculpture envahit les façades, les modillons, le tour des fenêtres et les tympans
*les édifices gagnent en hauteur, les murs extérieurs sont renforcés par des contreforts
massifs
*les voûtes à charpente sont remplacées par la pierre dans les grands édifices dans le Sud
et en Bourgogne. Les absides sont souvent en cul-de-four, lescollatéraux en voûte d’arêtes.

L’Art Roman cache une diversité d’écoles régionales aux caractéristiques différentes comme
en Bourgogne, en Normandie, en Auvergne, en Poitou dans le Sud Ouest et en Provence.
L’Art Roman en Provence s’est développé largement dans la seconde moitié du XIIème S.
et encore dans le XIIIème au moment où le gothique connaissait son plein épanouissement dans la France duNord.
Le goût modéré des provençaux pour la construction gothique, le fait que la Provence s’est
trouvée à l’écart des grandes guerres destructrices ont contribué à la conservation de ce pa-
trimoine.

L’architecture romane provençale est faite de constructions d’ampleur modeste qui sont restées à échelle humaine.
L’absence de monuments imposants est compensée par la multitude de...
tracking img