Renaissance et maniérisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1862 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Renaissance (1400 -1520)

L'art de la Renaissance est né en Italie aux environs de 1400. On entend par Renaissance, renouveau, nouvelle apogée, il s'agit d'un retour au langage et aux valeurs de l'antiquité gréco-romaine mais aussi d'une nouvelle inspiration pour l'art de l'époque qui voulait atteindre le niveau de l'art antique mais aussi le dépasser. La peinture de Giotto est un despremiers signes révélateurs de cette nouvelle vision du monde et de la nature. Il remplace le fond en or de ses tableaux par des fonds naturels, des paysages, des architectures et des espaces intérieurs. La silhouette humaine gagne une puissance considérable, la peinture est considérée comme une science : le rendu anatomique exact et la perspective centrale devient la préoccupation majeure des artistes.Considérée comme l'âge d'or de la peinture, la Renaissance, qui couvre les périodes allant du XIVe siècle au XVIe siècle, va naître en Italie. Les artistes de la renaissance vont chercher à déterrer les artistes de l'Antiquité, d'où le nom de "Renaissance". Ces artistes nouveaux vont s'appuyer sur les anciens, sur de bonnes bases pour mettre une place unique dans un monde contemporain enproie aux découvertes et aux changements.
1. La peinture de la Renaissance est une peinture humaniste. Elle va s'ordonner autour de l'homme.
2. Le "quattrocento" (XIVe siècle) va marquer les débuts de la Renaissance, avec Florence comme ville phare. Vont s'exprimer dans la ville florentine des artistes comme Boticelli ("Naissance de Vénus").
3. A Florence toujours, mais dans la période de hauteRenaissance (1500-1530), vont naître les plus grands peintres de cette période : Léonard de Vinci ("La Joconde", "La Cène"), Michel-Ange (le plafond de la Chapelle Sixtine), et Raphaël ("L'Ecole d'Athènes").
4. En Italie, on ne compte plus les énièmes artistes reconnus dans cette période mais citons-les tout de même : Le Titien, Le Caravage ou encore Paolo Véronèse.
5. En France et en Espagne,vont émerger également quelques noms : le Greco ("Enterrement du comte d'Orgaz"), Le Primatice pour la France, fier représentant de "L'école de Fontainebleau".
6. En Allemagne et dans les Flandres : Peter Bruegel dit "l'Ancien", Albrecht Dürer ou encore Lucas Cranach.
7. La Renaissance est une période historique qui eut comme origine la Renaissance italienne : une Pré-Renaissance se produisitdans plusieurs villes d'Italie dès le XIVe siècle (Trecento), se propagea au XVe siècle dans la plus grande partie de l'Italie, en Espagne, dans certaines enclaves d'Europe du Nord et d'Allemagne, sous la forme de ce que l'on appelle la première Renaissance (Quattrocento), puis gagna l'ensemble de l'Europe au XVIe siècle (Cinquecento).
8. Dans le courant du XVe et au XVIe siècle, ce mouvementpermit à l'Europe de se lancer dans des expéditions maritimes d'envergure mondiale, connues sous le nom de grandes découvertes.
9. La Renaissance s'accompagna aussi d'un ensemble de réformes religieuses.

10. Selon l'historien anglais John Hale, ce fut à cette époque que le mot Europe entra dans le langage courant et fut doté d'un cadre de référence solidement appuyé sur des cartes et d'unensemble d'images affirmant son identité visuelle et culturelle.
est fréquent de dire que durant la Renaissance, on s'intéressa de nouveau à l'Antiquité, ce qui accompagna le mouvement intellectuel de l'« humanisme »4.
En fait, l'Antiquité n'était pas inconnue au Moyen Âge :
• La culture antique était conservée bien avant le XVe siècle par Isidore de Séville, Bède le Vénérable…,
• Platon était déjàconnu à la cour de Charlemagne (même si celui-ci avait des difficultés à écrire), sous l'influence de plusieurs lettrés (Alcuin…),
• Les auteurs tels qu'Ovide, Virgile, Cicéron, (liste très incomplète)…étaient connus.
Ce qui est juste, c'est que cette culture était réservée à une élite composée essentiellement de clercs, dans les monastères, puis, à partir du XIIIe siècle, dans les écoles...