Renaissance italienne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4297 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
COURS11 LA RENAISSANCE ITALIENNE
Le terme "Renaissance" s'applique à la période de l'histoire de l'Europe occidentale qui s'étend du début du XIVe siècle à la fin du XVIe siècle et qui vit un intérêt renouvelé pour les arts et la culture de l'Antiquité. Durant cette période, la société féodale morcelée du Moyen-âge, avec son économie agricole et sa vie culturelle et intellectuelle dominée parl'Eglise, se transforma en une société de plus en plus dominée par des institutions politiques centralisées, avec une économie urbaine et commerciale, et un patronage laïque de l'enseignement, des arts et de la musique. A cette époque, les villes italiennes sont organisées en citésEtats aux aires d'influence étendues. Placées sous le pouvoir despotique de grandes familles (les Médicis à Florence,les Este à Ferrare, les Sforza à Milan, les Gonzague à Mantoue, les ducs d'Urbino, les doges de Venise et les papes à Rome), elles connurent une stabilité et une prospérité économiques favorables au développement des arts.

15ème siècle(Quattrocento) l’Humanisme
o Redécouverte de la pensée et de l’art

antiques o Mise en avant de l’individu ( artistes reconnus) o Religion toujours importantedans la société
o Italie : ensemble de petites principautés

dirigés par des humanistes (art symbole de pouvoir)

16ème siècle Bouleversements au Cinquecento
Grande Découvertes  Amériques (Colomb, Cabot, Cartier)  Indes (Vasco de Gama), Chine  Réforme  Retour aux Évangiles : Savonarole (1497), Luther (1517), Calvin (1536)  Contre-Réforme  Guerres d’Italie (Charles VIII, Louis XII,François Ier)  1492-1559 Charles VIII, Louis XII, François Ier (Savoie, Milanais, Naples)  1527 Sac de Rome par Charles-Quint
 Diffusion de la Renaissance italienne en Europe

RENAISSANCE ITALIENNE : CONTEXTE

RENAISSANCE DE L’ARCHITECTURE

Abandon du gothique et retour à l'antique et au roman
 En Italie, où il est né comme dans tous les pays d'Europe où il

s'est ensuite répandu, lestyle de la Renaissance, qui puisait à la source de l'Antiquité, a remplacé le style gothique qui avait été de règle pendant les derniers siècles du Moyen-âge.  Le style gothique était fonction d'une technique de construction qui avait déterminé un goût, créé de nouveaux critères de beauté. Cette technique est basée sur la voûte d'ogives, l'emploi de l'arc brisé plus résistant à la charge que leplein cintre, le report des charges sur des points renforcés par des arcboutants (d'où la possibilité d'ouvrir la paroi entre eux au bénéfice de l'éclairage et donc des vitraux) et un élan vertical (développement du volume en hauteur).  La Renaissance revint à une démarche inverse : le style ne dépendit plus des possibilités de la technique, il était fondé sur des principes esthétiquessupérieurs, des concepts abstraits : la symétrie, les proportions, et sur l'emploi d'une langue strictement règlementée dans son vocabulaire et sa syntaxe : le système des ordres.

Le retour à l’arc plein cintre et à la voûte en berceau
En plaçant la beauté dans le respect de ces principes au détriment de toute autre considération, en condamnant notamment l'arc brisé pour revenir au plein cintre - jugéplus pur de dessin, la Renaissance renonçait aux exploits des maîtres-maçons du Moyen-âge : elle revenait à la voûte en berceau, à une conception statique de la construction, s'interdisait toute performance, l'élévation excessive du volume, l'allègement des parois, l'ouverture à la lumière - et elle le paya aussitôt de la décadence du vitrail. En ce sens, elle constitua une véritable régression.Elle condamna sans appel le dernier style du Moyen-âge où elle ne voyait, selon Vasari, que des ouvrages "monstrueux et barbares qu'on peut appeler plutôt confusion ou désordre". Brunelleschi et les premiers florentins étudièrent d'abord les monuments de l'art roman dans lesquels ils percevaient un dernier écho des formes antiques : l'église San Miniato admirée pour ses arcs en plein cintre et...
tracking img