Renaissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1699 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bissimilah rahamanir-rahim

Droit des enfants Islam
L’islam recommande à tous les hommes de choisir des bonnes mères c’est-à-dire des bonnes épouses pour leurs enfants. Donc le droit de l’enfant commence par l’exigence d’une bonne mère pour lui. Le choix d’une bonne épouse est exigé dans le coran, sourate la lumière verset 26 « les femmes mauvaises aux hommes mauvais les hommes mauvais auxfemmes mauvaises. Les femmes bonnes aux hommes bons et les hommes bons aux femmes bonnes ; ceux-ci (les bons) sont innocenté des accusations des autres (des mauvais) et ils ont le pardon (de Dieu) et une subsistance généreuse (paradisiaque) ». Ainsi nous voyons que l’islam exige le droit de l’enfant depuis le choix de ses parents. Qu’est-ce que le prophète a dit sur l’enfant bon ? Le prophète (saw)ne parle pas de l’enfant en tant que tel mais plutôt le bon enfant. Il dit l’enfant est l’une des odeurs du paradis. L’imam Djafar Sadiq, petit fils du prophète (saw) a rapporté de son père qui lui rapporte du prophète (saw) que pour l’héritage de Dieu pour un croyant est d’avoir un bon fils qui demande pardon à ses parents, morts ou vifs, à Dieu. Il a aussi remporté de son grand père le prophète(saw) que les filles sont bonnes dans la vie car se sont elles qui s’occupent des ménages, de l’éducation des enfants… Le garçon constitue un bien dans la vie. Les parents seront récompensé si leurs filles sont comme le prophète (saw) l’a dit et seront interrogé sur leurs garçons (les biens). Un jour le prophète (saw) étant assis a vue une petite fille qu’il a embrassée. Ses compagnons l’ontinterrogé pour quoi il fait cet acte. Il les a répondu en disant que ce n’est pas la fille qu’il a embrassées mais plus l’odeur du paradis qu’elle a sur elle. Pour que cette odeur reste sur l’enfant, il faudra que l’enfant soit guidé sur le chemin du paradis. Pour nous c’est ce que veut dire la parole du prophète (saw). L’un des compagnons du prophète Ouzzeytal Yamani rapporte que le prophète (saw) vosmeilleurs enfants sont vos filles si elles restent sur le droit chemin. L’imam Rida, petit fils du prophète (saw) rapporte que le prophète (saw) dit que ceux que Dieu a rendu heureux ne mourront pas sans laisser un enfant est comme celui qui n’a jamais existé celui qui décède en laissant un enfant est comme s’il ne pas mort. Le prophète (saw) dit que celui qui éduque trois filles (propres filles)ou trois sœur rentrera directement au paradis. Le prophète a été demandé du cas de ceux qui éduqué deux, il leur a répondu que même celui qui éduqué une fille rentrera au paradis. L’un des bonheur pour un être humain est de pouvoir marier sa fille avant qu’elle ne voit ses première règles. Il n’a pas rendu cela obligatoire mais seulement conseille de pas laisser sa fille atteindre trente ans(comme au Mali) sans les marier. Le prophète (saw) dit : « Aimez vos enfants et ayez pitié d’eux » exécutez les promesse que vous prenez pour vos enfants non pas en les laissant s’égarer mais en les guidant sur le droit chemin c’est-à-dire les aimez pour le paradis. Le prophète (saw) dit qu’il a vu un homme qui avait deux enfants. L’homme faisait des bijoux à l’un de ses enfants et laissait l’autre. Leprophète lui a fait qu’il aspirait l’odeur de l’enfer parce qu’il a été injuste entre les enfants. Le prophète lui a demandé s’il prenait ses deux enfants sur le même pied d’égalité. Il lui demande de partager son secret d’amour entre ses enfants. Le prophète nous exhorte d’aime nos enfants sur le pied d’égalité comme nous voulons qu’ils respectent et nous aimants sans distinction. Le prophète(saw) en faisant un jour des bijoux à

ses deux petits aimes Hassane et Housseyni, l’un de ses Compagnons du nom de Akra Ben Habiss a fait savoir au prophète (SAW) qu’il a dix enfant parmi lesquels il n’a fait de bijoux à personne. Le prophète (SAW) lui a répondu « si Dieu reprend tes bonheurs n’accuse personne » On comprend par là que les enfants constituent de bonheurs qu’il faut traiter avec...
tracking img