Rencontre amoureuse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1111 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Comparaison de trois textes sur la rencontre amoureuse : Le Diable au Corps (Radiguet), Lolita (Nabokov), L’Amant (Duras).
1°) Quels sont les points communs entre ces trois textes ?
2°) Quel mode de narration est adopté dans chacun des textes ? Quelle est la focalisation ?
3°) Quelle est l’importance du regard ? (présence, évolution, réciprocité)
4°) Etudiez les caractéristiques desdifférents portraits : organisation générale, prosopographie, éthopée, informations sur le plan social.
5°) Analysez les effets produits sur les personnages masculins : sentiments, réactions.

1. Thème du coup de foudre amoureux : l’échange des regards.
2. Modes de narration et de focalisation :
Textes 1 et 2 : le narrateur-personnage s’exprime à la première personne et livre ses impressions, sessentiments. C’est bien sûr à travers son regard que l’on découvre la scène de la rencontre.
Texte 3 : Le narrateur est extérieur comme l’indique l’emploi de la troisième personne. Ce choix est d’autant plus étonnant qu’il s’agit d’un récit autobiographique ! M. Duras inscrit là son œuvre dans le mouvement littéraire du « nouveau roman ».
Ce choix est conforté par le mode de focalisation adopté. Sil’extrait semble commencer en focalisation externe (« c’est visible »…), il se poursuit ensuite en focalisation interne du point de vue du chinois. En effet, on a accès à ses émotions (il est « intimidé » puis il « a moins peur ») ainsi qu’à ses pensées ( « il y a cette différence de race, il n’est pas blanc, c’est pourquoi il tremble »). On notera toutefois que les sentiments restent feutrés.
3.Importance du regard : présence, évolution, réciprocité
Le corpus est consacré à l’échange du premier regard et laisse donc la part belle au champ lexical de la vue. Ceci est notamment sensible dans le texte 2 où le regard est très présent.
Dans le texte 1, Marthe, gênée par son chapeau, ne peut pas regarder à loisir le narrateur : c’est donc toujours le narrateur qui l’observe, que ce soit lors deson arrivée spectaculaire en train (« quand le train entra en gare, Marthe était debout sur le marchepied du wagon ») ou au cours de la promenade : « sous son chapeau elle ne pouvait bien me voir. Moi je l’observais ».
Dans les deux autres extraits, on remarquera un échange des regards. Chez Nabokov, cette réciprocité est marquée dans une même phrase : « je vis, allongée dans une flaque desoleil(…), ma petite amie de la Riviera qui me dévisageait par-dessus ses lunettes sombres ». Chez Duras, la réciprocité est rendue par la répétition du verbe regarder : « il regarde la jeune fille » / « Elle le regarde ». Le regard de la jeune fille n’apparaît qu’à la fin de l’extrait, comme si elle avait mis le temps à considérer avec un intérêt réel son interlocuteur.
Enfin, dans Lolita, il fautconstater l’évolution du regard de Humbert Humbert sur la jeune « nymphette » : si au début il aperçoit l’enfant qui surgit dans son champ de vision telle une apparition magique, il prend ensuite le temps de l’observer avec attention. Pourtant la scène ne dure que quelques instants : « durant ce bref instant baigné de soleil où mon regard glissa sur l’enfant agenouillée (…), mon âme frappée detorpeur parvint cependant à absorber les moindres détails de son éclatant beauté ». En outre, H.H. en admirant Lolita revoit le corps d’Annabel qu’il reconnaît en elle : « un foulard noir (…) dissimulait à mes yeux de babouin vieillissant mais pas au regard de ma jeune mémoire, les seins juvéniles » ; « je reconnus », « je revis », « reconnaissance ». Deux formes de regard se superposent : ladécouverte de Lolita et la vision rétrospective d’Annabel.

4. Caractéristiques des différents portraits : organisation générale, prosopographie, éthopée, informations sur le plan social.

Organisation générale
Marthe: Vision d’ensemble (debout sur le marchepied)
Lolita:
- d’abord, image d’ensemble, en mouvement : « allongée dans une flaque de soleil, à demi nue, se redressant et pivotant...
tracking img