Rentabilite et investissement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1023 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pour les besoins de son activité, toute entreprise est conduite à réaliser des investissements. L’investissement est généralement défini comme une dépense certaine engagée dans le bute d’obtenir des recettes futures qu’on espère supérieures. La finalité de l’investissement est donc d’accroître la richesse de l’entreprise, donc sa valeur. L’exploitation de cet investissement générera des recetteset des dépenses qu’il convient d’estimer pour s’assurer que l’investissement produira un profit intéressant.

reprise de l’investissement ?I – Si la hausse de la rentabilité peut aider à une reprise de l’investissement …
A)     Le point de vue néoclassique …
Mise en avant de la dimension offre (« supply-side ») CAD les profits (l’EBE) et la rentabilité comme incitation à l’investissement.Les entreprises n’investiront que si elle en retire un retour suffisant mesuré par le profit retiré d’une utilisation donnée de capital CAD le taux de rentabilité économique (TRE)  
Rappelons que :
TAUX DE RENTABILITE ECONOMIQUE
=
EBE / Capitaux investis
=
Taux de marge. Productivité du capital
Dans cette égalité nous voyons que la dimension « demande » à travers les salaires par exemplen’apparaît pas puisque dans l’optique néo-classique, l’ « offre crée sa propre demande ». La production génère une distribution de revenus sous forme de salaires, profits, intérêt qui sera de toute façon dépensé ou épargné. Aussi la restauration des profits est-elle une condition nécessaire et suffisante à l’investissement comme l’indique la célèbre formule de H. Schmidt : « Les profits d’aujourd’huisont les investissements de demain et les emplois d’après-demain ». Les profits conditionnent donc l’ensemble de l’activité économique. 
La restauration de la rentabilité favorise par ailleurs la profitabilité des entreprises puisqu’elle correspond à TRE – i/p. Par ailleurs si la rentabilité économique dépasse le taux d’intérêt de l’emprunt, alors la rentabilité financière augmente ce qui inciteà l’endettement et à l’investissement (DOC3). Les variables financières autour du taux d’intérêt sont d’autant plus importantes que les entreprises sont de petites tailles et qu’elles n’ont d’autres modes de financement de leur investissement que le crédit bancaire. On en déduit alors que le lien rentabilité-investissement est moins vrai pour les grandes entreprises qui pourront par exempleémettre des actions et s’affranchir du taux d’intérêt.  (DOC4). De plus leur pouvoir de monopole risque d’être plus grand, ce qui leur assurera des marges pus fortes.
B)      … confirmé dans les faits.
1) De la France des années 70-80…
Baisse du taux de marge en France qui affecte le taux de rentabilité dans les années 70, suite au ralentissement de la croissance économique. Ainsi les salairescontinuent d’être indexés sur l’inflation, alors que cette dernière s’emballe avec les chocs pétroliers et que les pays industrialisés et la France en particulier, subissent la concurrence des NPI. Aussi la politique de rigueur entamée à partir de 1982 pour restaurer la compétitivité des entreprises semble-t-elle porter ses fruits et s’accompagne d’un gain de plus de 5 points du taux de marge quidépasse alors durablement 30% (DOC1). Le problème toutefois, c’est que le lien entre rentabilité et investissement n’est pas confirmé dans le temps.
2) … à d’autres pays sur une période plus longue.
 Alors que la part des salaires dans la VA diminue en moyenne de 0,77% par an au Japon entre 1981 et 2006, la part du capital productif s’accroît de 0,76%. De même pour le Portugal avec respectivement-0,55 pour la part salariale et + 1,13 pour la part du capital productif.
II - … ce n’est pas toujours le cas.
A)     Des profits au détriment des salaires et de la demande globale.
(Logique keynésienne) : Qui dit hausse de la part des profits pour restaurer la rentabilité et la compétitivité dit baisse de la part des salaires. Or une telle baisse est préjudiciable à la demande anticipée...
tracking img